Partagez | 
 

 Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Jeu 13 Nov - 20:28


Le serpent et la veuve noire


Salutations


Nihal regardait de nouveau le papier, marqué du sceau des Uzumakis et présentant un objet très officiel qui fit rire un peu intérieurement la jeune fille... Pourquoi faire tant de choses stupides pour une simple visite de courtoisie ?

Elle devait avouer qu'elle aurait bien aimé remercier  les anciens, qui l'avaient emmené jusqu'ici en lui donnant l'adresse, qu'elle ne cessait de se répéter, mais elle trouvait quand même assez gênant d'avoir dû se justifier de tout ce qu'elle voulait faire – Ne pouvaient-ils donc pas comprendre l'envie de rencontrer de nouveaux gens ?

Elle jetait un nouveau regard autour d'elle... Ce qui était stupide, car elle n'était pas non plus dans l'illégallité, cependant, elle ne pouvait s'en empêcher, c'était comme un réflexe stupide duquel elle ne pouvait se détâcher...

Son cœur la lançait quant à son idée douteuse dont elle n'avait pour instant parlé à personne... Il était vrai qu'elle ne savait pas vraiment comment cela allait se passer, mais ça allait arriver. Il le fallait, car c'était le seul moyen de faire avancer un peu cette guerre sans fin, de faire intervenir un troisième camp, qui nécessiterait l'alliance des deux premiers pour être vaincu...

Et même si cela devait lui coûter la vie, elle allait faire avancer d'un cran la paix entre les deux clans, histoire de ne plus vivre dans un monde aussi violent et déloyal, pour des raisons aussi stupides que celles-ci.

En soupirant, elle se rendait compte qu'elle se tenait là, devant la porte, depuis plusieurs dizaines de minutes sans rien faire... Elle se frottait alors un peu les yeux, s'étirait tranquillement, pour se réveiller et solliciter de nouveau les muscles qu'elle avait gardé raides trop longtemps.

Elle frappait plusieurs petits coups contre la porte et se tenait bien droite, fixe et la tête haute. Elle avançait un peu le buste, lui donnant un air très militaire, il ne lui manquait plus que le salut.

« - Monsieur, je suis Nihal Shinaka, envoyée du clan Uzumaki pour vous aider dans vos recherches ! »

Restant toujours ainsi, elle attendait une quelconque réponse de la personne qui se trouvait devant elle, et qu'elle préférait ne pas regarder dans les yeux tout de suite, par peur d'y trouver quelque chose qui pourrait lire dans son âme... Elle rougissait d'ailleurs un peu à l'idée de ce qu'il aurait pu y trouver, ses plans les plus sombres.

Cette manière de se tenir, un peu plus renfermée et moins imposante, lui donnait un air totalement différent, étant passée d'une manière assez ridicule de l'état de militaire courageuse à celui de peureuse



© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Shaka
avatar
Messages : 14
Ryôs : 1079
Date d'inscription : 03/11/2014

Fiche Ninja
Nindô:
Statut: Célibataire
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Jeu 13 Nov - 20:53


Dans la tanière du serpent

PV : Nihal Shinaka


Me voilà maintenant bien installé, depuis mon arrivé dans le village, je me contentais de dormir un peu là ou je pouvais. Que ce soit dans la rue, sous les toits voir dans les couloirs de la maison de Hime. Je me faisais très discret... Mais grâce à mon statut de protecteur de la princesse, on m'a offert cette maison ou je suis maintenant bien installé. Il y avait quelques meubles par çi par là, quelques tapisseries aussi toujours en rapport avec les dragons et les serpents. Beaucoup de plantes également, dissimulés dans les pièces un peu partout. Certaines inoffensif, d'autres toxiques et quelques carnivores dans le tas pour chasser les insectes.

Mes serpents se baladaient également dans la maison comme bon leurs semblaient, ils n'y en avaient pas plus de cinq serpent qui rampaient dans l'habitat. J'avais mis toutes mes recherches dans une bibliothèque situé non loin de ma chambre, j'avais également acheté du matériel pour des expériences. C'est dernier temps, j'essaye de créer une neuro toxine qui ne soit pas léthal mais paralyse la personne pendant un bon bout de temps. Ça pouvait toujours être utile pour une chasse à l'homme pour capturer le fuyard et le ramener au village...

J'avais également fait quelques petites statue de bois représentant des serpents assez réalistes mais aussi, j'avais fait quelques dessins dans mon carnet de dessin dans lequel il y a pas mal de dessin de la princesse. Il faut dire que c'était la seule modèle que j'avais donc... Je me suis amusé comme j'ai pu.

Alors que je continuais à travailler sur ma création de poison paralysant, une personne frappa à ma porte. Qui cela pouvait bien être ? Personne ne vient me rendre visite... Es ce que c'est la princesse ? Je ne pense pas, elle serait plûtot du genre à rentrer sans frapper en hurlant qu'elle était là... Ca serait plus son genre en effet...

Je me dirige donc vers la porte, l'ouvrit et apparu une femme en position de militaire devant moi, c'est limite si elle ne me hurlait pas dessus en disant qu'elle était venu m'aider dans mes recherches... Nihal Shinaka ? Je ne connaissais pas ce nom de famille... Peut être ce n'était pas un clan. Je l'examina un instant, remarquant qu'elle avait un sabre, une samouraï ? Une rodin ? Ou juste une ninja qui maitrise le Kinjutsu...

Au fur et à mesure du temps, je l'a voyé se recroqueviller sur elle même, se morfondre comme si j'allais la manger... Je ne savais pas que je faisais tellement peur... Je suis limite vexé et triste de la voir comme ça. Mais je ne devais montrer aucune faiblesse, je me contente juste de ma voix sérieuse de lui dire :

- Une assistante ? J'en demandais pas tant des anciens... Mais bon, si c'est une nécessité... Entrez.


Je laisse alors la porte ouverte, m'avançant dans ma demeure pour rassurer les serpents qu'ils n’avaient rien à craindre et n'avaient pas besoin d'attaquer. Je me suis fait tellement fait mordre par mes serpents que leurs poisons ne m'atteint plus, mais pour Nihal, ça pouvait être dangereux, il était important que je les rassure, chose qui était faite.

- J'étais justement en train de travailler sur une nouvelle toxine... Mais dites moi, pourquoi on vous à choisit pour ce poste et qu'es ce que vous espérez trouver ici... ?


J'allais devoir me sociabiliser un peu... C'est une assistante, donc je dois avoir confiance en elle, mais comment avoir confiance en une inconnue, il fallait que je la connaisse un peu mieux...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Jeu 13 Nov - 21:08




Le Serpent et la Veuve Noire





Subtils mensonges






Ah, on lui demandait déjà ses raisons... et les raisons en général. Elle ne s'imaginait pas travailler avec quelqu'un comme la personne qu'elle avait alors avec elle – Car il était vrai que sa manière de vivre semblait assez insolite, et, bien que les serpents ne fassent peur à la jeune fille, elle ne pouvait s'empêcher de préparer le courant éléctrique entre ses jambes.

Donner une réponse lui était compliqué, surtout car cela impliquait de révéler ses plans, et il ne le fallait absolument pas... Alors, elle devrait... Mentir ? Si c'était le cas, alors autant le faire avec conviction.

Elle prit alors une profonde inspiration, serrant légèrement ses poings et s'assurant qu'aucune de ses mimiques puisse trahir son mensonge d'une quelconque manière – Elle connaissait bien son corps, et savait lire ce qu'il disait, et un homme de sciences comme lui, sûrement très intelligent, le pouvait probablement aussi.

« - En tant que Rônin... Non, pardon, ex-Rônin spécialisée dans les rapports humains, je pense vous être utile dans vos recherchez sur tout ce qui touche l'humain... Et je pense aussi être capable de vite assimiler des plantes à leurs effets – Souvent, les poisons utilisés par les armées sont de nature végétale, qu'ils soient paralysants ou mortels. Quant à ce que je souhaite trouver ici... Disons que je n'ai plus envie de faire carrière dans le meurtre gratuit. »

Meurtre... Et elle n'avait tué personne. A vrai dire, elle avait même concillié avec son pire ennemi, qui lui avait alors permis, lors de son voyage, d'apprendre tous les types de poisons et leurs antidotes desquels elle pourrait se servir si jamais un jour elle venait à se retrouver confronter à ceux-ci.

Son mensonge improvisé était actuellement assez cohérent, cependant, elle n'avait pas vraiment défini tout ce qui était en rapport avec ce qu'elle avait fait, ni quoi que ce soit, se contentant de mettre des mots bout à bout sans y réflechir.

Elle commençait alors à regarder autour d'elle, apppréciant un peu ce laboratoire improvisé... Elle, qu'on avait parfois surnommé l'aigle, ou le vautour, quant à ses envies de liberté et de grandeur, ainsi qu'à son honneur et à sa loyauté aveugle, mais à sa nature un peu... Manipulatrice, quand elle le cherchait.

Elle soupirait alors un long moment – Elle ne devait y penser ou s'emporter, sans quoi elle serait sûrement tout de suite fichée, et elle ne voulait pas ça, car le danger était de devoir rendre des comptes d'un comportement excessif.




© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Shaka
avatar
Messages : 14
Ryôs : 1079
Date d'inscription : 03/11/2014

Fiche Ninja
Nindô:
Statut: Célibataire
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Jeu 13 Nov - 23:18


Dans la tanière du serpent

PV : Nihal Shinaka


Il y avait anguille sous roche, en tout cas, j'avais raison du un point, elle était une ancienne Rônin. Une spécialiste des rapports humains ? Pourquoi les vieux ont voulu m'envoyer une telle personne ? On veut m'apprendre à me sociabilisé ? Etrange... Mais elle caché quelque chose, visiblement, elle ne connaissait pas grand chose à la médecine...

Je me penche avec vers la fiole de poison que j'étais en train de préparer puis je réponds à ma soit disant assistante :

- Vous savez, je créais des poisons uniquement pour savoir mieux les combattre. C'est bien amusant de trouver des remédes pour les poisons déjà utilisés, mais j'ai besoin de plus de challenge. Du coup, je créais mes propres poisons, cependant, j'évite de faire des poison mortel le plus souvent car je n'aime pas ça. Si quelqu'un venait à prendre mes notes, ça pourrait être catastrophique. Cependant, je n'ai pas réussi encore à créer un poison si puissant qu'aucun reméde ne puisse être fabriquer. Je me donne du challenge en tout cas...

Je me redresse donc, passant la main dérriére mon cou avant de m'avancer vers Nihal d'un air assez dangereux, j'allais lui faire cracher son morceau :

- Cependant, vous n'avez rien d'une assistante, du moins, vous n'avez pas tellement le profil, vous cachez quelque chose et ça se voit. Donc je vous propose un truc : Vous pouvez rester, cependant, j'ai besoin de tout savoir, il ne doit y avoir aucun secret entre nous. Alors videz un peu votre sac, je suis un homme de confiance, je ne trahirais jamais quelqu'un qui me fait confiance et je n'ai qu'une parole. Mais si vous me mentez, et que je découvre ce que vous cachez, et en plus si ça me déplait. Je vous garantie que vous allez le payer au prix fort. On ne me dupe pas sans s'exposer au danger... Clair ?

Une fois le monologue finit, je sors quelques buches de sous mon bureau pour allumer la cheminée pour mettre de l'eau à bouillir, je me retourne donc vers Nihal :

- Sinon, vous voulez une boisson ?


Spoiler:
 


Dernière édition par Uzumaki Shaka le Ven 14 Nov - 18:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Ven 14 Nov - 17:41


Le Serpent et la Veuve Noire


Tissage de toile


Dans ses mots et sa manière d’agir, dans son rapport de force qu’il essayait d’imposer et dans son caractère en général, Nihal retrouvait ce qu’elle avait longtemps cherché, trouvé, perdu et oublié… Une forme d’autorité, une image qui la recentrait et qui s’imposait à elle.

En ce moment, d’une manière un peu égoïste, elle pensait à cet homme comme d’un confesseur à qui elle pourrait s’adresser, et à un scientifique prêt à lui apprendre comment rentabiliser la plupart de ses achats de plantes et autres ressources… Elle voyait bien ce qu’elle pourrait faire, avec lui, et souriait légèrement.

Il lui demandait de tout lui dire… Elle ne s’attendait vraiment pas à ceci, restant assez surprise malgré toutes ses pensées et ses prévisions, mais se sentant bel et bien mise en confiance par l’homme qui lui faisait face, voire même animée d’une envie de faire preuve d’un peu de courage déshonorable… Le genre qui était récompensé et puni à la fois.

« - La boisson peut bien attendre… Surtout qu’après mon récit, votre seule envie sera de me l’envoyer en pleine face. Je vais donc commencer, mais prenez une chaise, car ça promet d’être long… Je suis donc, comme vous ne le savez probablement pas, une sorte de veuve qui voue une haine particulièrement viscérale aux adhérents de la théorie du meurtre gratuit, et qui n’hésite pas à briser leur esprit juste pour obtenir d’eux des excuses… Je l’ai déjà fait plus d’une fois, et figurez-vous que cela ne m’a pas déplu... Mais passons mes délires,  je couve aussi une grande idée, un plan stupide... Mais écoutez-moi du début à la fin avant de réagir… »

Elle prenait alors une profonde inspiration, fermant des yeux maintenant pleins de souvenirs et de larmes n’aspirant qu’à couler… Elle profitait de ce moment de paix et de sérénité intérieure pour trouver les détails de son plan, et essayer de les retranscrire d’elle-même dans sa tête.

« - Je souhaite mettre fin à la guerre d’une manière assez peu commune, et surtout très ambitieuse, qui risque – Et qui va sûrement – me tuer et tuer ceux qui vont me suivre dans cette cause très… paradoxale. Je cherche des gens – probablement des criminels – Assez puissants et intelligents pour déjà se faire rechercher, et je souhaiterais tous les regrouper dans une sorte d’organisation, qui serait spécialisée dans les petites frappes organisées, où je superviserais surtout la situation d’information et financière, le but étant de créer une armée plus puissante que tout ce que ce monde n’ait jamais connu… Et qui nécessiterait la mobilisation des deux clans principaux, et l’aide des autres pour être vaincue… Résoudre une guerre en en faisant une autre, mais au lieu de nous tuer entre nous, nous tuerions – Vous tueriez, excusez-moi – des criminels déjà recherchés et avec un prix sur leur tête, condamné à mourir de base… »

Elle riait alors légèrement – cette idée était folle… Courageuse, mais totalement illogique, elle le savait. Cependant, peut-on vraiment essayer de raisonner une veuve ? Elle restait alors fixe, droite et le regard dans le vide, sa position presque militaire lui donnant  encore plus une impression de gamine paumée et sans défense.

Cette position était un repli sur soi, dans les méandres de sa personnalité, une manière de se protéger contre les assauts extérieurs des autres personnes, une forme rare de timidité et de honte, qui consistait à se donner un air comme celui-ci, au taquet, obéissante et fière, pour ne pas montrer qu’on avait peur, qu’on était triste ou quelque chose du genre…



© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Uzumaki Shaka
avatar
Messages : 14
Ryôs : 1079
Date d'inscription : 03/11/2014

Fiche Ninja
Nindô:
Statut: Célibataire
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Ven 14 Nov - 18:30


Dans la tanière du serpent

PV : Nihal Shinaka


Elle allait donc me dire la vérité... Je pensais que j'allais avoir plus de difficulté à obtenir ceci mais je vais pas m'en plaindre, commençant à entendre le monologue de la jeune femme. Je décide de m’asseoir sur un tabouret non loin de la cheminé en surveillant un peu l'eau. Elle serait allergique à ceux qui rependent la mort pour le plaisir visiblement...

Au fur et à mesure, je l'a fixé de plus en plus, ses paroles m’interpellaient, elle avait réellement eu une idée certes dangereuse, mais qui pourrait surtout marché. Réunir les clans de cette manière est en réalité la meilleur chose à faire. Seulement, il est idiot qu'elle soit exécuté avec les autres criminels. Ce n'est pas moral, ce n'est pas humain...

A la fin de son discours, je me lève, m'avance vers elle d'un pas lent, m’arrêtant juste devant elle à deux doigt de son visage, puis dit d'une voix assez sereine et surtout assez réconfortante :

- Nihal, c'est une très bonne idée que vous avez là, je n'y avais pas pensé moi même... Cependant, vous n'êtes pas obligé de devenir une criminel pour ça. Il suffit juste de trouver un « porteur de flambeau ». Une personne qui reprendra votre idée et l'appliquera, sans pour autant pensé que c'est pour faire la paix mais au contraire. Dominé le monde Shinobi. Si c'était ça que vous vouliez cachez à tout prix. Et bien j'ai le plaisir de vous dire que je garderais le secret mais que je vous aiderez dans votre quête qui est juste...

Je me redresse un peu avant de sortir l'eau du feu et verser le liquide dans une théière. Versant l'eau dans deux verre sur la petite table basse entre Nihal et moi, je me mets à genoux devant mon verre avec une boite en bois a coté. J'ouvre alors cette dernière laissant ainsi l'odeur de toutes les infusions préparés à l'avance embaumer la pièce.

- Et si vous vous posez un peu et qu'on faisait plus ample connaissance ? Il serait dommage que je ne connaisse pas mon assistante...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   Ven 14 Nov - 20:14


Le Serpent et la Veuve Noire


Paroles dans le vent


Il ne comprenait donc pas… Il fallait dire qu’elle ne lui avait pas tout dit… Et surtout, qu’elle s’était aussi caché des choses à elle-même, se forçant à oublier des critères parmi les plus importants dans la prise de décision, c’est-à-dire les gens qu’elle aimait, et ceux qui comptaient sur elle…

Elle ne s’imaginait pas aussi manipulatrice et méchante. Elle, qui avait toujours été une référence en matière d’honneur, et de loyauté aveugle, se retrouvait aujourd’hui recalée au même niveau que ceux qu’elle avait toujours traqué… D’un soupir, elle baissait la tête, honteuse.

« - Faire plus ample connaissance ? » commençait-elle, piteuse « Rien de ce que je dirais ou ne dirait pas ne pourrait changer ce qui a été fait… Mais soit, si vous le demandez. »

Elle s’asseyait alors à son tour au sol, se laissant presque tomber sur elle-même, sur ses genoux et ses  mollets, prenant comme toujours des profondes inspirations, mais toujours aussi calme, marquant dans son souffle un rythme paisible et quelque peu lent.

Baignée dans les odeurs sucrées qui parvenaient à ses narines, elle ne put réprimer un léger sourire avant de commencer à parler, d’une voix encore plus douce et plus basse que ce qu’elle avait l’habitude de faire, lui donnant dans l’ensemble un air totalement différent.

« - Cela fait bien longtemps que je veux essayer de faire carrière dans autre chose… Normalement, je ne quitte pas cette vie de mercenaire à bas prix, faisant tous les contrats que personne ne voulait… Je savais marchander, mais moi, j’ai conscience de l’importance de l’aspect social, car je sais qu’un jour… à vrai dire, ça vient de m’arriver, je me suis faite recruter. Cependant, maintenant, je suis perdue… Marchande, je l’ai toujours été, je le suis toujours et je le resterais, il n’y a aucune question ni alternative, mais après, je ne savais pas vraiment que faire. Alors, forcément, quand on me raconte que… Une personne de votre prestance, excusez-moi de la flatterie mais je dois avouer que votre réputation vous précède… Je disais donc, quand j’apprends votre existence… Eh bien, je n’ai pas pu m’empêcher de venir vous voir… Et… Pour tout vous dire, je ne m’imaginais pas que… Enfin… Que vous seriez ce que vous êtes, dans l’ensemble. Je vous imaginais plutôt… Dans le style vieux fou… Ou même juste savant fou… Mais après, les clichés ne renvoient que rarement la réalité, je suppose… »

Sa manière de parler, de manipuler ses mots, de les appliquer, qui était normalement si musicale et fluide, prenait maintenant des airs saccadés alors qu’on lui laissait la parole. A de nombreuses reprises, elle cherchait ses mots et réfléchissait à que dire, visiblement loin d’être habituée à un tel monologue.

La faire autant parler aurait été, avant, un véritable exploit, mais là, cela devenait chose assez naturelle pour elle. Elle levait un peu de nouveau la tête, affichant une expression de réflexion, puis revenait à sa personne habituelle, reprenant son stoïcisme visuel, affichant cette couche de protection à une personne qui a pourtant su voir au travers, et qui saura de nouveau.

« - Mais ce que j’ai à dire n’est pas intéressant… Je suis sûre que vous avez tant de choses à m’apprendre et à me dire… Et quelle sorte d’assistante – Ou d’élève, en quelque sorte – , ajoutais-t-elle en riant légèrement, serais-je si je ne vous laissais pas la parole, ou si je vous écrasais de mes problèmes insignifiants… »



© Codage By FreeSpirit
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans la tanière du serpent [PV. Shaka]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le serpent & la salamandre
» Série gaie( Martel)
» Prisonnier dans le ventre du serpent de pierre
» nom fr / us
» Un petit mix d'image trouver dans une tanière Ork!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Jiyuu :: 
Introduction
 :: v2 :: Rps
-