Partagez | 
 

 Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Hyûga Heizo
avatar
Messages : 5
Ryôs : 1005
Date d'inscription : 07/11/2014
MessageSujet: Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]   Mer 12 Nov - 21:33


Une brise soufflait dans ma chevelure bleue pâle, ébouriffant doucement cette dernière. Accroupi sur une branche d’arbre, ma main droite appuyée contre elle afin de me procurer une plus grande stabilité, j’observais l’horizon. N’importe qui d’autre n’y aurait perçu qu’une végétation luxuriante et abondante, parsemée ici et là de champignons et mousses humides en tous genres. Mes pupilles détenaient cependant la capacité de me permettre de voir beaucoup plus de choses et de regarder plus loin que la moyenne des ninjas. Soudainement, j’effectuai un saut dans le vide, les bras détendus et pointant le tapis verdoyant. À la dernière seconde, juste avant que mon corps n’atteigne celui-ci, une créature passa exactement à cet endroit précis. Je m’accrochai fortement à son cou élancé, avant de saisir de ma main gauche un kunai qui se trouvait à ma ceinture et d’effectuer un mouvement rapide en le ramenant vers l’animal. Le cerf n’eut guère le temps de sentir la lame cisailler son corps. Il perdit toute sa rigidité et s’effondra en donnant ses dernières forces pour bondir, tentant en vain de se débarrasser de moi. Je fus propulsé du dos du mammifère lorsqu’il eut atteint le sol et roulai à quelques mètres plus loin dans le feuillage vert.

Me relevant sans trop de difficulté, je m’approchai de la dépouille du cervidé afin de l’examiner de plus près. Bien qu’il fût plutôt maigre, ce dernier ferait amplement l’affaire. Je l’agrippai fortement et le lançai sur mon épaule droite avant de me déplacer. Ses pattes arrière trainaient sur la terre, me ralentissant, mais je parvins à rejoindre mes compagnons sans trop de difficulté. La carcasse de la bête retomba par terre, à côté d’eux, et je ne m’en intéressai qu’après les avoir salué.

Yo’ les gars. Comme prévu, j’ai déniché quelque chose pour le dîner. Nous aurons besoin de reprendre des forces, si nous voulons nous remettre sur une mission le plus rapidement possible. Je vois que vous avez installé le campement pendant mon absence. C’est parfait, reste plus qu’à préparer le manger !

Mon ventre gargouillait rien qu’à sentir l’arrivée future de la boustifaille. J’attrapai un couteau et commençai à retirer la peau encore chaude de l’animal. Comme nous étions des vagabonds, il s’avérait nécessaire de savoir se débrouiller en nature et trouver de quoi se nourrir. Des trois, j’étais le plus apte à détecter la présence de mammifères ou encore de poissons, grâce à mon précieux dojutsu. J’étais donc souvent amené à chasser et rapporter le repas, chose qui n’était pas toujours plaisante, c’est moi qui vous le dis. Quand je n’avais rien à ramener, lors de nos périples au sein du désert par exemple, – au pays de l’herbe c’était plus facile, étant donné qu’il s’agit d’une forêt immense regorgeant d’une quantité fascinante de créatures – le moral de l’équipe descendait et cela se faisait sentir.

D’ailleurs, vous avez réfléchi à notre prochaine destination ? Faudrait rejoindre une ville bientôt, nos ressources s’épuisent tranquillement et je ne dirais pas non à dormir dans un vrai lit, pour une fois.

Par moment, j’avais une attitude de princesse, je me dois de l’avouer. Personne d’entre nous ne cracherait à passer une seule nuit dans un hôtel ou encore dans une auberge, une fois de temps en temps. Une fois la peau retirée, j’en vins à extraire les organes qui ne se mangeaient pas, les brûlant pour éviter d’attirer l’attention des bêtes sauvages.

Alors ? Y’a Kusagakure no satô dans le coin, sinon le pays de la pluie n’est pas très loin non plus. Je vous laisse choisir.

Je terminai de m’occuper de la bête et remit les morceaux de viande prêts à cuire au Senju, attendant simultanément une réponse quelconque des deux protagonistes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Takahiro
avatar
Messages : 5
Ryôs : 1003
Date d'inscription : 07/11/2014
MessageSujet: Re: Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]   Dim 16 Nov - 5:51
Voilà maintenant plusieurs semaines que je faisais équipe avec mes deux compagnons de voyage et bien que cette période fut assez courte, une bonne cohésion de groupe s'était rapidement installée. Notre périple nous permettait de visiter divers pays dont celui de l'herbe où nous avions décidé de faire une halte afin de reprendre des forces.  Chacun des membres du groupe avait une tâche spécifique dans ce genre de situation. La mienne constituait à construire un camp habitable dans lequel nous pourrions dormir sans nous inquiéter de ce que nous préparait dame nature. Je composais une série de mudra avant de faire apparaitre une bâtisse ressemblant à une maisonnette en bois composé d'une seule et unique pièce, je jugeais que cela était plus que suffisant pour un arrêt temporaire. L'utilisation de ce genre de jutsu me rappela brièvement le temps où je partais en expédition avec les autres membres de mon clan, il n'était pas rare que nous y faisons appel lorsque nous étions trop écartés du camp et qu'une pause s'imposait, bien que la qualité de celui-ci n'était pas la même, car elles étaient constituées de terre et non de bois, ce qui la rendait malheureusement moins confortable.

Je fus rapidement extirpé de mes pensées quand j'entendis le petit Heizo revenir avec ce qui était visiblement notre futur repas. J'avais déjà l'eau à la bouche en m'imaginant déguster la viande de ce cerf récemment chassé et je n'oubliais pas de féliciter notre petit champion pour cette prouesse. Une fois félicité, il commença à nous questionner sur notre prochain arrêt et souligna le fait que nos vivres allaient bientôt être consumé entièrement. Le deuxième point m'était déjà venu en tête, il y avait d'ailleurs une carte posée non loin de moi que je feuilletais avant d'entreprendre la construction de notre foyer temporaire. Un marchand pour le moins louche m'avait permis d'en faire l'acquisition contre une modique somme et bien que je doutais de la véracité de celle-ci, je me devais d'avouer qu'elle valait pour le moment son pesant de cacahuète. Je pris les nombreux morceaux de viandes et commença la préparation tout en expliquant mon point de vue sur la situation.

- Hmmmm Ame semble être le meilleur choix. Le Pays de la pluie se trouve entre Tsuchi et Kaze no kuni qui sont deux puissantes nations en guerre. Il y à de fortes chances que l'on trouve du travail la-bas, ainsi que la possibilité de rencontrer des gens comme nous. Après vient à choisir entre partir directement la-bas histoire de ne pas louper les meilleures offres ou faire un arrêt rapide à Kusa le temps de faire le plein.

Mon attention vint sur Banzan qui était resté silencieux jusque là, connaitre l'avis de celui qu'on pensait le plus sage du groupe n'était pas de refus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kami Banzan
avatar
Messages : 3
Ryôs : 1001
Date d'inscription : 07/11/2014
MessageSujet: Re: Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]   Lun 17 Nov - 17:02
La vie d'un groupe de ninjas errants était tout ce qu'il y a de plus spartiate. Nous avions habitude de gagner de quoi survivre en vendant nos services comme mercenaires mais l'éloignement de la civilisation avait rendu rare le travail de la sorte. Je me penchais vers le petit amas de bois que j'avais formé à mes pieds et me mit à cogner deux silex dans l'espoir d'en tirer une étincelles. La clairière dans laquelle nous nous étions installés était idyllique, nous disposions d'eau non loin et l'épaisse forêt alentour offrait une couverture agréable en ces temps dangereux. Mon comparse Senju s'affairait à bâtir le camp de ses talents, un talent ô combien étonnant dont j'espérais bien un jour qu'il daigne m'en enseigner les arcanes, quant à moi je m'étais attribué la charge peu glorieuse mais nécessaire de faire du feu.

Le cliquetis réguliers des deux roches me rendit songeur, je me questionnais sur le devenir du groupe. Depuis notre dernière mission nous nous étions éloignés des conflits mais chacun de nous semblait avoir ses propres objectifs et tôt tard nous serions fatalement attiré vers la guerre. Pour ma part ma quête tournait autour de la recherche du Ninshû et peu importe quelle direction je prenais, je finirais toujours par tomber sur des shinobis, les nouveaux maîtres de ce monde. Puisque je n'avais pas d'impératifs je préférais autant poursuivre ma route auprès de mes compagnons. J'en étais venu à éprouver de la compassion pour ces deux êtres, l'un semblait porter un grand poids sur ses épaules quant à au jeune Heizo, il n'était qu'un enfant et pourtant déjà un expert de l'art de la guerre, preuve vivante de l'accablement du monde.

C'est justement à ce moment qu'il fit son entrée traînant le corps d'un cerf et agissant comme si de rien était. Au fond de moi j'étais persuadé qu'à ses yeux notre compagnie et la possibilité d'aider le groupe lui réchauffait le cœur. Ébouriffant ses cheveux affectueusement je lui offris un immense sourire ainsi qu'un "félicitation".
Ma conviction en était renforcée, je ne pouvais laisser un enfant aussi fort soit il à la merci de ce monde. Peu importe ce que choisirait Takahiro ma voix emprunterait celle de Heizo pour l'instant, il était celui qui en avait le plus besoin. C'est alors qu'il prit la parole pour se pencher à son tour sur le problème de notre prochaine destination.

Sans un mot je pris les morceaux de viande que m'envoyait Takahiro pour commencer à les faire bouillir dans une casserole d'eau suspendue au dessus du feu qui avait finalement pris. Je pouvais sentir le poids de son regard tandis que j'agissais, il attendait patiemment ma réaction comme je pouvais le deviner. Mon introspection avait éclaircie mon esprit, peu importe la direction que nous devions prendre si nous n'avions aucune idée d'où nous nous dirigions.

-Takahiro tu as mentionné lors de notre première rencontre ton désir de créer une nation de paix en ce monde, je t'ai alors expliqué mon point de vue selon lequel seule une compréhension pure du Ninshû pourra apporter cette paix tant désirée. Cependant tes convictions m'ont touchées et j'ai accepté de te suivre et de te prêter ma force pour voir ce que tu en ferais. Heizo est moi sommes curieux de voir comment tu parviendras à influencer ce monde mais sache que le temps s’écoule et qu'il serait malvenu de le gaspiller. La vrai question que nous devons nous poser n'est pas de savoir qui de Kusa ou Ame est la voix la plus intéressante mais quelle sera la première étape de cette paix. Autrement dit Takahiro, de quoi as tu besoin pour apporter cette paix ? Voila ce vers quoi nous devons nous diriger car à force de nous perdre en missions secondaires nous ne finirons que par trouver la mort. Mon regard se porta sur Heizo avant de revenir vers Takahiro. Et je ne le permettrais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hyûga Heizo
avatar
Messages : 5
Ryôs : 1005
Date d'inscription : 07/11/2014
MessageSujet: Re: Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]   Lun 17 Nov - 20:27


Les morceaux de cerf que faisait griller Banzan laissaient échapper une odeur délectable qui tordait presque littéralement mon ventre, tellement j’avais faim. J’en perdis quasiment le fil de la discussion, qui s’était drastiquement intensifiée depuis ma dernière intervention. Les deux hommes cherchaient apparemment quelque chose de différent, même si leur objectif s’avérait être commun en tous points, ce qui nourrissait une petite tension qui grandissait doucement dans l’atmosphère. Je n’aimais pas me mêler de ce qui ne me regardait pas, mais je n’aimais encore moins intervenir dans une situation pimentée qui me concernait. La plupart du temps, cela ne se termine jamais bien, toutefois les deux protagonistes se trouvaient avoir raison et quelqu’un se devait d’intervenir. Faire des compromis, c’était loin d’être toujours facile, néanmoins si nous désirions prospérer dans la voie que nous avions choisie il fallait s’y résigner et travailler là-dessus.

Les missions secondaires sont dangereuses, il n’y a aucun doute là-dessus et je pense que tout le monde est d’accord pour l’admettre. Le fait est que, même si nous préférerions les éviter, c’est le seul moyen que nous ayons pour gagner de l’argent. Pas de ryôs, pas de nourriture. Nous ne pouvons pas subsister seulement grâce à ce que sainte dame nature met sur notre chemin, malheureusement. Bien que nous voulions nous orienter vers autre chose, nous ne pouvons pas mettre de côté en totalité les tâches pour mercenaires.

La preuve en était que le repas de ce soir ne serait constitué que de viande. Accomplir des quêtes pour enrichir les plus puissants individus de chaque pays était loin de me plaire, et je me doutais que ce devait être le cas aussi pour mes deux compagnons. Ce que nous voulions, c’était aider les autres, les protéger et leur faire justice. Pas donner un coup de main à ceux qui osaient se proclamer comme étant leurs maîtres. Une idée me traversa soudainement l’esprit.

Peut-être devrions-nous tenter de rejoindre ces régions en guerre et venir en aide aux familles qui s’y retrouvent coincées ? En choisissant bien les missions qui nous sont offertes et en réduisant le nombre à exécuter, nous aurons plus de temps pour faire de nouvelles rencontres. Ce n’est pas en demeurant au fin fond de la forêt qu’on avancera. Comme l’a dit plus tôt Takahiro, si on trouvait des gens qui, comme nous, en ont assez de la façon dont sont gérés les pays, peut-être serions-nous plus apte à développer quelque chose…

C’était risqué, effectivement. Les hauts dirigeants ne devaient pas en apprendre plus sur nos projets futurs, auquel cas ils nous rayeraient de la carte en un rien de temps. Cependant, rien ne nous oblige à le crier sur tous les toits. En demeurant discrets, nous pourrions sans trop de gêne dénicher des informations alléchantes qui nous permettraient de bouger.

De toute façon, qui irait croire qu’un gosse, un moine & un pd machouilleur de bâtons jeune vagabond en quête d’expériences voudraient faire tomber le système politique de ces pays fortunés ? Effectivement, la réponse est personne. En attendant, vous en pensez quoi de tout ça ? Que devrions-nous faire, selon vous ? Takahiro ?

Mon regard se tourna vers le concerné, qui semblait être en train de réfléchir. Pour ma part, j’étais loin d’avoir complètement oublié la nourriture qui cuisait toujours, la surveillant du coin de l’œil.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Takahiro
avatar
Messages : 5
Ryôs : 1003
Date d'inscription : 07/11/2014
MessageSujet: Re: Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]   Mar 18 Nov - 7:41
- Ce que nous devons faire...

Raaaah ! Je n'appréciais pas trop ce genre de situation, mais je devais m'y habituer car une longue série de décision de ce genre m'attendraient bien plus tard. Il y avait pas mal de facteur à prendre en compte et bien que notre but restait le même il était possible que l'on ait des divergences par rapport à notre manière d'opérer. En ce qui me concernait l'ensemble des propositions tournaient vers le positif, mais il était de notre devoir de trier le tout et d'avoir un ordre de priorité au risque d'être moins performant. Subvenir à nos besoins, approfondir notre connaissance du Ninshu et trouver des gens dans notre situation, il m'était difficile de faire un choix. A l'aide de mes mains je me mis une claque sur chacune de mes joues avant de fermer brièvement les yeux, le temps de bien choisir mes mots avant d'exprimer mes pensées. Cette manière d'agir était quelque peu bizarre, mais comme le disait Banzan, un temps précieux s'écoulait et il serait stupide d'en perdre davantage.

- Mon choix est fait, nous partirons en direction d'Ame. Nous ferons un court arrêt à Kusa afin de faire le plein. Le voyage sera très long donc le mieux serait de dormir au plus tôt pour éviter de faire plusieurs pauses. Les raisons de mon choix sont simples. La première et que nous ne pouvons pas réellement agir avec un groupe aussi réduit, en allant dans une zone aussi touché nous avons de fortes chances de trouver des gens qui se rallieront à notre cause. Je ne sais pas pour vous, mais je ne crois pas au fait qu'une seule personne puisse changer un pays, encore moins le monde... Seule une force créée à partir d'une concentration de personnes en est capable.  La deuxième rejoint la première, en étant plus nombreux nous aurons bien plus de facilité à développer nos connaissances sur le Ninshu. La troisième est qu'il nous faut plus d'influence pour être pris au sérieux et se faire entendre, pour cela nous aurons besoin d'une somme considérable. En allant à Ame nous ferons une pierre trois coups.

Il y avait une dernière raison que je préférais leur cacher pour le moment. La trêve à Kusa ne me permettait pas seulement de récolter des vivres pour ce long voyage, elle m'offrait aussi la possibilité de vérifier si mon clan avait lancé un avis de recherche sur ma personne, ce qui changerait pas mal de choses me concernant. Faire profil bas et travailler le plus loin possible d'Hi no Kuni serait alors plus judicieux. Mais je ne tenais pas à inquiéter mes compagnons avec une chose qui ne risquait peut-être pas d'arriver. Il fallait nous concentrer pleinement sur notre objectif et ce cerf qui semblait enfin prêt. Le doute laissait à présent place à la dégustation, le p'tit pd Heizo savourait sa proie avec une joie non dissimulé au point où je décidais de lui donner une partie de mon plat. Le soleil commençait à se coucher, laissant place au manteau étoilé qui couvrait désormais nos têtes et que je regardais d'un ère songeur me demandant ce qui nous attendrait durant les jours qui suivront.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Vagabonds [PV : Takahiro & Banzan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [collection] Meilleurs romans étrangers (Hachette)
» [collection] Toison d'or (Jean-Goujon)
» AR∀GO (Arago)
» Love Exposure
» Les nomades du vide

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Jiyuu :: 
Introduction
 :: v2 :: Rps
-