Partagez | 
 

 Uchiha Ryûko - Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Uchiha Ryûko
avatar
Messages : 100
Ryôs : 1231
Date d'inscription : 25/07/2014
Localisation : Jamais loins des emerdeurs

Fiche Ninja
Nindô: Notre force se trouve dans notre cœur avent de passer par notre bras.
Statut: Fiancé(e)
MessageSujet: Uchiha Ryûko - Fini    Lun 27 Oct - 14:56



Ryûko Uchiha




Age : 19 ans
Faction : Clan Uchiha
Grade&rang : Satsujin
Surnom : //




Mentalité

Mentalité -

Qui est Uchiha Ryûko ? Une descendante d'une des plus puissante famille de ninjas de Hi no Kuni ? C'est la première chose qui vous viendrait à l’esprit, mais si seulement elle n'était que ça.

Visiblement elle n'était qu'une Uchiha parmi tant d'autres, une combattante jusque dans son quotidien ne s’encombrant pas de futilités matérielles ou de sentiments plats et inutiles. Une Kunoichi d'une grande fierté et d'un grand talent avec cette manie de prendre les gens inférieurs de haut. Une jeune femme prédisposée à devenir l'une des plus puissantes figures de son âge et dont l'heure de gloire n'était pas encore arrivée, mais qui ne se contentait pas de ce qu'elle avait. Un être assoiffé de pouvoir prêt à tout pour l'obtenir, même à perpétrer des actions vides d'honneur. Une jeune femme sans compassion pour son prochain, prête à le dépouiller de tout ce qu'il avait pour mieux assoir sa position.

C'est l'image que vous avez des Uchiha ? Et est-ce cette même image que vous avez de Ryûko ? Alors vous ne savez rien, et c'est bien normal. La Ryûko décrite plus haut, l'Uchiha pleine de haine et d'arrogance n'est qu'un personnage savamment jouer par la jeune fille qui avait réussi à trompé tout le monde. Elle s'était jouée d'un clan entier et s'était forgée sa renommée dans un seul but, se protéger et ne pas décevoir son clan. Mais quel était donc ce secret qui fait de notre demoiselle l'une, si ce n'est la plus grande menteuse du clan Uchiha ? Le voici : Elle représente l'exact inverse de l'archétype du clan. Un comble pour l'une des Kunoichi les plus puissante de la famille ne trouvez-vous pas ?

Endoctrinée dès son plus jeune âge, notre jeune adolescente aurait bien pu devenir la sinistre personne décrite il y a quelques lignes, mais une tragédie à ses sept ans changea la donne, la poussant à voir le monde sous un nouveau jour. Les différents évènements agrémentant sa vie poussèrent peu à peu la demoiselle à devenir une toute autre personne, loin de l'idéal martial du clan : Ryûko était devenue une pacifiste convaincue. Elle répugnait le sang, les conflits, la violence et la guerre, des choses qui l'éprouvèrent et la marquèrent tout au long de son existence.

Ryûko était une jeune fille d'une pureté d'âme sans pareil et d'une grande générosité, ne souhaitant que partager ce qu'elle avait et ce sans contrepartie. Elle était persuadée que son don héréditaire devait servir un plus grand dessein, le bien de son propre clan, mais aussi celui de tout les autres. Cette part de lumière, si intense, ne ressortait qu'en de rares occasions de solitude, celles là dont son père n'aurait jamais connaissance.

En parlant de famille, parlons des liens qui lient notre belle ténébreuse à celle-ci. Celle-ci est quelque chose d'infiniment sacré à ses yeux, la seule chose qu'elle avait en ce monde et qui avait une réelle valeur. Son père Uchiha Toshi était une des personnes qu'elle aimait le plus au monde, elle le considérait comme modèle. Mais à mesure que le temps passait ses sentiments se muèrent en terne respect puis en peur lorsqu'elle entendit clairement ce dernier assassiner son grand père. La folie de son père était donc sa principal source d'angoisse et de peine quotidienne, car malgré son effroi, son amour pour lui n'avait jamais diminué. C'était aussi une des raisons qui la poussait à jouer son personnage cruel et sans sentiment, car elle savait que son père n'accepterait jamais une descendante "faible". Elle devait être sombre et froide pour se protéger du courroux de son père, mais aussi pour avoir sa fierté.

Sa mère, Uchiha Akiko et sa sœur, Uchiha Anko furent les personnes qui lui permis de tenir toutes ces années. Elles lui apportèrent la chose qui manquait le plus à la jeune fille, une figure familiale aimante. Contrairement à son géniteur, Akiko était douce et affectueuse avec sa fille. C'était quelque chose qui était nécessaire à la jeune femme pour recharger ses batteries lorsque la pression de l'entrainement et de la violence quotidiennes devenaient trop pesantes. Cependant, Ryûko ne fit jamais confiance à personne, et garda le masque même auprès de celle qu'elle aimait le plus.

Il y aurait eu tant d'autres personnes à citer, comme ses quartes autres frères et soeur. Amaru, Kazuto, Jushiro et Hikari, cependant leurs nom n'est jamais cité en la présence de la brunette, car ce simple fait déclenchait chez elle une irrépressible crise de désespoir. En effet de toute la fratrie, Anko et elle en sont les deux dernières. Tout les autres étant morts sur les champs de bataille d'un monde ninja trop cruel et sanglant au yeux de la jeune fille.

Elle était utopiste, persuadée dur comme fer qu'un jour elle serait capable de changer le monde. L'adolescente souhaite avant tout changer l'image de son clan et prouver au monde entier que les Uchiha n'étaient pas que des monstres. Ceci dit elle était loin d'être stupide, une Kunoichi ne survivait pas aussi longtemps en n'ayant aucune idée de ce qu'elle faisait. Habile stratège autant au combat qu'au quotidien, elle était parfaitement capable d'élaborer des tactiques et feintes afin de confondre l'ennemi. Fine diplomate, elle savait aussi toujours se placer du bon côté de la barque lorsque la tempête approchait. Elle arrivait toujours à se faire oublier quand il le fallait et à prendre la parole lorsque c'était nécessaire, mais jamais plus que nécessaire.

Sur le plan physique notre chère Ryûko n'était pas en reste. Pas trop grande ni trop petite, la jeune Uchiha pouvait se fondre dans la masse autant que laisser briller un étonnant charisme doublé d'un charme étonnant pour une jeune femme aussi discrète. Typique de sa famille le contraste entre la pâleur de sa peau et la couleur sombre de ses cheveux était saisissant. Ces derniers, soigneusement coiffé, tombaient naturellement sur sa nuque et encadrent son visage avec une grande simplicité.

Une frange rebelle s'imposait toutefois sur son visage, logée sur son front. Deux grands yeux en amande d'un noir sombre qui pourraient faire craquer nombre de jeunes hommes ... ou jeunes femmes selon les goûts. Ceci dit pour en revenir à ses yeux, ses dons héréditaires lui donnaient la possibilité de les faire changer de couleur lorsqu'elle le voulait via le Sharingan. Un magatama composé de trois virgules et d'une pupille aussi noires que le néant, perdues dans un océan rouge sang servant d'iris.

Il était rare que les Sharingan de Ryûko apparaissent en dehors des entraînements, ceux-ci n'étant utilisés qu'en dernier recours, lorsque la violence devenait l'unique solution. Ou bien lorsque la colère s'emparait d'elle, ce qui restait un évènement tout aussi funeste. D'autant plus que ses Dojutsu étaient les premier a avoir dépasser le stade comain du Saringan, un Dojutsu encore plus rare et malfaisant que l'un des plus rares et malfaisant déjà omniprésent dans un clan l'étant tout autant.

Pour habiller son corps finement sculpté et parfaitement proportionné, la jeune femme portait tellement de tenues différentes que les toutes les décrire aurait pris des jours. Ses couleurs d’apparat restaient le noir, cuir ou tissu, cela n'avait que peu d'importance. La seule chose importante dans son habillage était l'emblème du clan Uchiha brodé sur ses hauts, marque de son identité, imposant respect et crainte.

En résumé Ryûko était une très belle jeune femme qui disposait d'un grand charisme et d'une grande intelligence, mais terriblement tourmentée à cause de son vécu. Elle se trouvait déchirée entre son identité de Uchiha qui l’obligeait à en jouer le rôle, cruel et mauvaise alors qu'au plus profond d'elle Ryûko n'était qu'amour et pureté. Partagée entre amour et haine, la frontière était mince, restait à savoir de quel côté la jeune fille allait basculée.


Histoire

Histoire -

Au seins du pays du Feu, naquis une jeune fille. Cette petite fille, petite chose pure et innocente ne put choisir son destin comme tout les autres de ses semblables. Si elle avait put faire son choix sans doute en aurait elle choisis une autre. Seulement c'est au seins de la famille la moins apte à accepter l'innocence d'une enfant qu'elle vit le jours, se retrouvant privée dés sa naissance de la possibilité de mener une enfance heureuse dans un foyer aimant et de pouvoir diriger sa vie.

Ryûko fût le nom qui lui fût donné, l'espoir qu'elle représentait de faire perdurer la pérennité de son clan. Un clan au mains couverte de sang, à l'âme aussi noir que le cœur de ses membres et dont l'obscurité finirait invariablement par enveloppé le nourrisson qu'était encore la petite Ryûko entre les mains des médecins. Le clan Uchiha, les descendants de la haine, de la rage et du pouvoir par la force.

La seule période d'innocence que Ryûko eu fût sa petite enfance. En effet, que faire d'un bébé ? Pourtant si elle ne pouvait pas encore apprendre à se battre, on lui enseigna les valeurs du clan dés qu'elle put prononcé ses premier mots. La fierté, la supériorité et la domination des Uchiha sur les autres. On lui appris des son plus jeune age qu'elle était une élu parmi les agneaux, qu'elle apprenait à un sang supérieur qui lui donnait le pouvoir de dominer, d'imposer sa volonté aux faibles. Un lent et graduel endoctrinement.

C'est a l'age de 6 ans qu'elle commençai à apprendre à se battre, d'abord doucement pour éviter de la brusquer. Puis de plus en plus brutalement. La petite Ryûko savait ce que l'on attendait d'elle et elle faisait de son mieux pour répondre aux attentes de son clan. Son père, Uchiha Toshi, un homme colérique qui ne supportait pas l’échec ou la faiblesse. Il poussait souvent Ryûko, qu'il l'entraine en personne ou pas, à surpasser ses limites. Parfois elle sombrait dans l'inconscience lorsque son petit corps jeune ne pouvait plus suivre, lorsqu'elle était trop faible. Quand c'était le cas, on la frappait à son réveille et on l'enfermait dans sa chambre pendant des jours. Elle ne voyait la porte s'ouvrir que lorsque des domestiques venaient lui apporter à manger ou qu'un tuteur venait la chercher pour une nouvelle séance d'entrainement tout aussi difficile et cruel.  

Elle n'en voulu jamais vraiment à son père de la traiter ainsi, pas directement du moins. Elle l'aimait et passait son temps à se répétée qu'il l'aimait au moins tout autant et qu'il ne faisait que l'endurcir pour qu'elle ai les épaules nécessaires à accomplir son destin. De plus sa mère, Akiko, lui apportait toujours son soutien indéfectible et le peu de douceur ponctuant son quotidien dont elle avait besoin pour vivre. Elle pris donc sur elle, s'évertuant à faire tout ce qu'on lui demandait jusqu'au jours ou on lui présentai une épreuve tout à fait inattendu. On lui amenai un homme, enchainé, faible. Un prisonnier Shinobi d'un autre clan capturé en mission. On lui tendis un Kunaï et les consignes furent simples. Elle devait mettre à mort l'homme, sans aucune hésitation.

Malgré tout l'endoctrinement que Ryûko avait subie, elle restait une petite fille pure et innocente. Elle se refusait à tué quelqu'un et tremblante, elle refusa. L'homme fût tué devant elle brièvement et un autre fût amené à sa place. Un Uchiha cette fois-ci. Ryûko fût frappée et couverte du sang de l'homme précédent elle se résignai à transpercer la gorge de son compatriote avent que cela n'aille trop loin. Ce jour là, alors que le sang coulai sur le sol au travers de ses mains d'enfant, ses yeux innocents se teintèrent de rouge. L’ombre des Uchiha commençai doucement à s'étendre sur le cœur de la jeune fille alors qu'une petite virgule se fixai dans sa rétine.

La souffrance que Ryûko avait éprouvée en mettant à mort cet homme, en perdant son innocence si jeune fût énorme. Elle resta longtemps perdu, sonnée par ce qu'elle avait fait. Elle méditait sur ce qu'elle était, sur ce qu'elle devenait. Un poids trop grand sur ses épaules de petite fille que le meurtre. Ce fût cet acte qui commençai doucement à forger son caractère et à la faire réfléchir sur son clan, sur ce qu'on lui avait appris depuis toujours.

Dans le plus grand secret elle se posai ses questions, y trouvant elle même ses réponses, se forgeant elle même ses propres opinion dont beaucoup divergeaient avec celles du clan. Elle cacha tout cela au plus profond d'elle même et se comportai comme une jeune fille obéissante et docile, comme elle l'avait toujours été.

[*]2/ Le début d'une vie de Kunoichi

Forte de sa nouvelle indépendance idéologique, elle s’évertua à aller toujours plus loin. Ryûko était douée, très douée et ce détaille ne manquai pas d'attirer les regards de son père. Le potentiel endormis de sa jeune fille semblait doucement s’éveiller avec le pouvoir de ses yeux qui ne faisait que croitre. Plus elle s'habituait à ses Sharingan, plus son sang de Uchiha bouillonnait. Cependant même si le poison des Uchiha envenimait ses yeux et son cœur, son âme restait d'une pureté sans pareil.

Ryûko se savait différente, même un aveugle aurait put se rendre compte que jamais elle n'aurait put être comme son père ou son grand père. Elle devint alors une menteuse de premier ordre, étant consentement obligée de cacher sa nature profonde à son entourage au grand complet. Elle s’évertuait à passer pour une Uchiha aussi impitoyable que cruel au yeux des autres et elle le faisait si bien que jamais personne ne la perça à jours. Elle faisait tout cela autant pour se protégée elle-même que pour ne pas décevoir ses proche, en particulier son père. Car effectivement, même si elle ne pouvait accepter nombre de ses écarts, elle l'aimait toujours aussi fort qu'à l’époque ou elle l’idolâtrait encore. Il était donc absolument hors de question de le décevoir.

Dans cette optique elle ne coupa pas  la tradition, Elle fut brièvement entrainée a se battre au côté des autres camarades; En ces temps de guerres, les enfants aussi devaient se battre et apprendre vite. Ryûko avait d’excellents appointements, les meilleurs d'entre tous, une combattante d'exception qui avait acquise ses compétence a la dur. Cela provoquait le respect parmi ses paires, mais aussi la jalousie pour certains. Un élève la provoqua en duel, un élève agaçant qui avait toujours envié et jalousé les compétences de la jeune Uchiha. Il ne supportait pas que tout les regards soient tournés vers elle et pas vers lui. Un enfant innocent qui avait besoin d'attention comme n'importe quel enfant de son age. L’ennui c'est que Ryûko n'entrait pas dans cette normalité et elle était tout sauf une enfant.

Le jeune Shinobi s'attaqua à la Uchiha, sans retenue. L'insultant et la provoquant de façon violente, inconscient de la porté de ses mots ... jusqu'au moment ou il insulta sa famille, son honneur et tout ce qui était chère aux yeux de la jeune fille. Emportée par sa colère, la jeune Uchiha porta un coup puissant sans aucune retenue. Les Sharingan de Ryûko lui avait indiqués la trajectoire exacte pour que le coups sois optimal. Directement en plein plexus.

Elle brisa la cage thoracique du jeune garçon et le tua en lui causant de nombreuses lésions internes. Le coup avait sous la rage clairement été porté pour tué et il avait atteint son bût. Devant l’effroi général et le cadavre sans vie de l'enfant, Ryûko retomba sur terre, revenant brutalement à la réalité. Elle avait froidement pris la vie d'un enfant innocent. Son acte la traumatisa marquant son âme de son meurtre. Inscrivant le visage effrayer du jeune homme agonisant dans son esprits, cet acte de barbarie affreux marqua aussi ses Sharingan d'une nouvelle virgule qui s'incrusta dans l'océan rouge de ses yeux.

Pourtant personne ne lui reprochai son acte. Dans ce monde les faibles étaient élimines par les forts, c'était la dure loi du clan Uchiha. Ce jours là, Ryûko se rendit réellement compte de la valeur de la vie, de sa fragilité et de la cruelle réalité. Celle qu'ici elle ne tentait qu'à un fil tendu entre ses doigts, un fil qu'elle avait le droit de couper a n'importe quel moment si cela était son bon vouloir. Elle se rendit réellement compte du pouvoir sans borne et sans limite de sa famille et de l’écrasante influence qu'elle avait sur autrui ... encore une chose que notre jeune éventail ne pouvait accepter.

[*]3/ Uchiha Ryûko, la combattante

Finissant sa formation militaire à l'age de Huit ans seulement à cause de sa considérable avance sur les autres. En cette époque de trouble, les tentions politiques étaient toujours à leurs paroxysme, à telle point qu'il n'était pas rare que deux nations en viennent ponctuellement au armes ... Et fassent appel aux clan Shinobi. De ce fait, notre petite Uchiha due encore une fois faire face à une épreuve qu'elle n'aurait jamais dur endurée si jeune : La guerre.

Les réelles combats, leurs violences et leurs lots d'horreur frappèrent Ryûko de plein fouet au cours de sa huitième année. D’abord parce qu'elle se retrouvai au front à se battre. Elle vis à la guerre tellement de choses terribles qu'elle en fût profondément marquée, au point d'en devenir une pacifiste dans l'âme. Même si encore une fois elle ne pouvait pas assumée cela devant sa famille au tendances guerrière.

Outre les victimes que Ryûko vis tomber devant elle, c'est une morts qu'elle ne vis pas directement qui lui fit le plus de mal. Nombre de membres de sa familles tombèrent au combat, lors d'une escarmouche contre les Senju. Des enfants courageux à peine plus vieux qu'elle, mais plus que tout, des membres de sa famille, la chose la plus sacrée à ses yeux qui lui avaient été enlevée en ce jours. Elle y perdit aussi son oncle. Son oncle avait était vraiment un homme bien, un Uchiha comme il n'y en aurait plus jamais. Il était sage et juste, ce n'était pas un barbare sanguinaire et il prenais toujours des décisions justifiées et pleines de sens. Ryûko ne lui avais jamais vraiment parlée, mais elle savais au fond d'elle qu'il était un modèle pour elle. Il l'était l'incarnation de l'idéale du clan Uchiha pour la brunette, à telle point qu'il aurait pût être un mentor, un Senpai pour elle. Il représentait aussi l'image que la jeune fille à l’éventail avait d'un père. Il aimait son fils et il le lui montrait de temps à autre, rien à voir avec le comportement martial que Toshi avait avec elle. Cependant et bien malgré elle, Ryûko l'observait de loin, ne pouvant se révéler à qui que se sois par un cruel manque de confiance en son entourage quel qu'il sois. Le père de son cousin eu le droit à une cérémonie d'une tristesse affligeante ... et son cousin aussi d'ailleurs. Si dur que la jeune Uchiha elle même ne parvint pas à empêcher ses larmes de couler sur son visage stoïque, son corps et son âme encore déchirés par une profonde contradiction.

C'est lors de cette cérémonie que Ryûko fit sa promesse la plus forte et trouva son Nindo. Elle se jura à elle même qu'un jours elle mettrait fin à ces combats. Des morts, toujours des morts et encore des morts. Ryûko ne comprenait vraiment pas la manie que les êtres humains avaient de se détruire mutuellement. Une folie ... Une tourmente de folie qui engendrait toujours tellement de douleur, de souffrance et de haine ... oui la haine, toujours plus de haine puis de nouveau des morts, du sang et des larmes. Un cercle vicieux, un maelstrom constant de sentiments tous plus sombres les uns que les autres qui consumaient l'âme d'une personne, puis d'une autre, les poussant toutes à se faire du mal et à se venger encore et encore.

Avec la dureté des combats affiché à son esprits jeune, la brunette du clan Uchiha avait presque perdu espoir de voir un jours les gens s'aimer. Elle pensait que ce tourbillon, cette roue de la vengeance continuerait de tourner pour l'éternité. Jusqu'au jours ou il y eu cet homme, un Shinobi. Ils se présentai au portes du domaine du clan et fût arrêter dans l'instant. Il s'était présenté comme un membre du clan Senju, nos plus farouches rivaux. Celui-ci pourtant était venu en paix, il s'était rendu et même plus que ça, il s'était offert à notre vengeance.

L'assassin de son oncle, venu souffrir et se jeter dans les bras de la mort pour apaiser le feu de la haine du clan Uchiha envers les siens. Un homme de paix qui lui inspirait un discret mais très profond respect. Avent son exécution elle était allée le voir, mais un seule mots sortis de sa bouche. Un simple " merci" qui espérait elle allait lui apporter un peu de réconfort dans ce moment de douleurs, ses dernier instants. Pas un instant au cours de son exécution et jusqu'à sa toute fin Ryûko n'avait détournée le regard de l'homme qui avait donné sa vie pour pouvoir entrevoir une esquisse de paix entre les deux clan ennemis. De sa détermination et le courage de cet homme, les émotions de la jeune fille, les Sharingan passèrent un nouveau stade, la troisième virgule pris sa place.

Après cela, bien décidée à parler à Toshi pour qu'il parle au chef du clan, pour qu'il stoppe le carnage, elle surpris une violente dispute entre lui et son grand père. C'est ici que la jeune Uchiha se rendit compte de la folie qui gagnait son père. Elle ne sue jamais pourquoi, mais elle entendis clairement son père, Toshi Uchiha, mettre à mort son propre grand père. Terrifiée, elle pris la fuite discrètement pour se réfugier dans Sa chambre.

Le monde entier semblait s’écrouler autours d'elle, ses proches mouraient les uns après les autres. Désormais le clan Uchiha était réduit à seulement quelques membres et son père était devenu complètement fou. Lui son propre père qu'elle aimait plus que tout, il assassinait les siens ! Que faire ? Prévenir Anko, sa dernière sœur encore en vie ? Ou son dernier cousin Ryû ? non, cela n'aurait fait que causer davantage de dégâts. la meilleurs chose qu'elle trouvai à faire fût d'attendre patiemment que l'orage passe, feignant l'ignorance. menteuse, éternel menteuse ...  Toshi ... son propre père avait sombré dans la folie et menaçait de mener les Uchiha à la ruine. Elle pleurai de longues heures seule, des larmes qu'elle avait retenue pendant si longtemps. La violence de ses émotions qui étaient parvenu à briser sa carapace de mensonge qu'elle s'en était rendu à se faire à elle même fendit une dernière fois ses yeux, permettant à ses Sharingan de former un nouveau motif, une forme encore inconnu des Dojutsu du clan, les Mangekyo Sharingan. Si seulement cela avait put la consoler, mais ce ne fut pas le cas.

C'est à partir d'ici, sa dix-neuf eme année, après ce long prémisse, que l'histoire de la jeune Uchiha Ryûko commence. Une Histoire ou tout peu arrivé et la voir sois devenir la lumière de son clan, sois s'enfoncer dans les ombres comme les autres membres de sa famille.



Détailles notables

Détailles notables -

- Ryûko est très loyale, mais fondamentalement pacifiste, ce qui la pousse de temps a autres a désobéir au ordres qu'elle juge amorales.
- Elle est la première descendante du Clan Uchiha a avoir éveiller ses Mangekyo Sharingan, les arcanes de ces yeux étant encore totalement inconnu au clan, elle ne sais toutefois pas plus s'en servir que comme un Sharingan d'une efficacité décuplée.
- Elle aime beaucoup innovée dans beaucoup de domaine et as même inventée son propre style de combat au corps a corps de Tai-Kenjutsu (combat a mains nue, pied et lame courte)




Pseudo : Votre pseudo.
Age : 23 ans
Opinion : Magnifique et dans un contexte que je n'ai jamais testé. Très intéressant en somme :3
DC : A moins d'avoir une grave pathologie mentale, non, je suis unique XD
Avatar : Tifa Lockart - Final Fantesy



©Never Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grant Flynn
avatar
Messages : 13
Ryôs : 1025
Date d'inscription : 26/10/2014
Localisation : Saturne

Fiche Ninja
Nindô: Ne jamais reculer, Ne jamais abandonner
Statut: Célibataire
MessageSujet: Re: Uchiha Ryûko - Fini    Jeu 30 Oct - 17:34
Yosh ! T'étais ici avant moi mais bienvenue quand même ! J'aime bien la présentation que ta fait :O
Peut être pourra t-on rp un jour ensemble :O
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Uchiha Ryûko - Fini

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» OS: Jour - J [FINI.] ^
» Fini le catch sur NT1 ?
» La Fin de Lost : Réservé à ceux qui ont fini la série
» village fini mais le train hs.....
» Photo - quel type de fini choissisez-vous?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Jiyuu :: 
Introduction
 :: v2 :: Présentations & Ft
-