Partagez | 
 

 Le successeur de... Personne (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Senju Fûmarama
avatar
Messages : 13
Ryôs : 1220
Date d'inscription : 11/08/2014

Fiche Ninja
Nindô: Restaurer l'harmonie de l'alliance Shinobi
Statut: Célibataire
MessageSujet: Le successeur de... Personne (terminée)   Mer 13 Aoû - 15:50

 
 


 


  Yoruame Atsuji
 

 
 
  Age : 30 ans
  Village d'origine : Inconnu
  Famille : Inconnu
  Grade : Mercenaire niveau ANBU (puissance rang S)
  Affinité : Kôton  :Koton:
  Passions : Tuer en rigolant, rigoler en tuant, entendre la pluie tomber sur son parapluie tout en rigolant d'avoir tué
  Nindô : «  Après la pluie vient la pluie et puis c'est tout »
 


 


  Histoire
 

  Encore un… Une proie… Non… Enfin si, mais pour moi c'était plus que ça… Ou moins que ça plutôt. Pour moi c'était une partie de plaisir, un moment unique dans la journée ou la semaine… Ou le mois ou l'année BORDEL VOUS AVEZ COMPRIS !… Donc un moment unique, un moment de calme et de plénitude, le moment où la vie s'échappe, le moment où un homme marche dans le sang d'un autre, voilà en quoi c'était plus qu'une simple proie… Mais ce mec en lui-même… Pour être appelé proie il faut donné un peu de challenge au prédateur… Lui s'est jeté à mes pieds en me suppliant de l'épargner… Je lui ai épargné une mort rapide… Et avec le sourire en plus Ho Haa Haa ! Enfin voilà pourquoi il était moins qu'une proie. Bon sang je sais même pas pourquoi j'vous raconte ces conneries. Vous êtes là pour écouter ma grandiose histoire. Mouais je sais pas si vous le méritez… Ce n'est pas parce que vous m'avez arrêté que vous le méritez foutu ninja… J'en défonce trois par jour des gamins comme vous. Et vous êtes là à vous la péter pour m'avoir capturé… Bande d'idiots, je suis là parce que….Bordel c'est triste mais je n'ai rien de mieux à faire Ho Haa Haa ! Enfin bref… Mon nom ?… Vous voulez vraiment savoir ce genre de connerie ? Non… Vous voulez savoir si j'ai tué ce mec… Euh comment il s'appelait déjà ?… Arf peu importe, c'est sûrement moi sinon vous m'auriez pas attaché à cet arbre de misère à m’interroger comme si j'étais un vulgaire déserteur…*PAAF*… Argh ! Et vous me frappez en plus ? Vous savez quoi . J'suis un mec sympa, j'vais faire comme si vous n'aviez pas fait ça et je vais continuer… Votre gars là, c'était celui de la semaine dernière je crois, vous étiez ses amis je suppose, il s'est mieux défendu que celui d'hier… Mais moins bien que celui du mois dernier j'dois dire… Pourquoi j'ai fait ça ? Bonne question… Pour faire simple, parce que j'en avais envie mais c'est une réponse qui ne va pas vous aller. Alors faisons long et compliqué.

Je suis né… Peu importe où en fait ça n'a aucune importance. Je suis né et c'est le plus important Ho Haa Haa ! En fait j'vais quand même dire que je viens d'un petit village côtier. Un coin sympa, j'y repasse de temps en temps dire bonjour à la tombe de mes parents… Dire bonjour à un morceau de pierre, l'humain à quand même des idées bizarres hein ? Mes parents hum… Ils étaient bons avec moi, ils m'aimaient… Bon sang j'en ai les larmes aux yeux… Je me souviens de ma mère qui m'embrassait avant de me coucher, mon père avec qui j’allais pêcher… Que de bon souvenir… Ho Haa Haa que des conneries tout ça ! Mon père était un vrai connard et ma mère une traînée qui trompait mon père. Hé fallait bien une raison pour mon paternel d'être une enflure… Ils m'ont jamais rien apporté à part des ennuis. À dix ans, c'est moi qui devais les séparer quand ils se foutaient sur la gueule…J'imagine qu'avec des parents plus aimants j'aurais été quelqu'un… Quelque chose d'autre. Grâce aux dieux aucun d'eux ne m'a jamais mis sur le coin d'la tronche… Malgré ça j'étais heureux, je n'étais pas souvent à la maison comme vous pouvez l'imaginer, je jouais et traînais avec des copains… J'allais bien pêcher mais tout seul, j'attrapais rien de toute façon j'ai vite arrêté mais quand même je faisais des trucs de gamins. Rien d'anormal de ce côté. Ce n'est pas une époque très importante de ma vie. J'en viens à mon adolescence, c'est là que les choses deviennent sympas. Avec la puberté, l'envie d'avoir des filles dans mon pieux se faisait sentir, normal. J'avais une copine, une petite conne de mon village, pas très belle, pas très développé au niveau de la poitrine… Mais jeunesse devait se faire, et puis elle restait un met de choix au village, tous les autres gamins la désiraient mais c'est moi qui l'emmenais au septième ciel. Mais je l'ai dit elle était conne…Une seule queue ne lui suffisait pas pire qu'un Bijuu, dans mon dos elle a commencé à sortir avec un autre mec. J'ai mis six mois à m'en rendre compte, bizarrement je n'ai jamais autant gagné aux cartes. Au bout de six mois elle s'est grillé toute seule en m'appelant par un autre nom pendant qu'on baisait, l'idiote. On s'est disputé bien sûr et puis je suis partie chez moi. Je dis chez moi et pas chez mes parents parce qu'à l'époque je vivais plus chez eux, j'étais partie dans une vieille bicoque que je squattais avec des potes. Donc je suis rentré et je l'ai pas revu pendant plusieurs jours. Pendant ce temps j'avais fait mon enquête, pour savoir qui et quand elle se tapait. Bon elle s'en tapait deux autres dont un de mes potes. C'est là où vous devez écouter bande de merd…*PAAF*… Ok je continue pas besoin d'être violent. Donc ouais, écoutez bien. J'ai dit à la fille de venir et en même temps j'ai fait venir tous les autres blaireaux. Bon là j'me suis pris une claque, j'étais un putain de dindon dans l'histoire, ils savaient tous avec qui elle couchait et ils s'en foutaient… Belle preuve de maturité j'dois dire avec le recule, aujourd'hui j'aurais laissé pisser…Une histoire de femme, sans importance pour moi tant qu'je me vide. Mais j'étais différent, je me suis énervé quand ils ont commencé à se foutre de moi. Je me foutais bien de la fille, je ne connais même plus son nom pour dire, quoi qu'il en soit, j'étais furieux d'avoir été insulté de la sorte, ils avaient bafoué mon honneur après tout. J'étais déjà plus grand qu'eux de deux bonnes têtes, j'étais plus massif aussi, il fallait bien que je mange alors j'aidais les pêcheurs et les charpentiers, ça m'avait bien sculpté. Je m'égare, donc ils m'ont manqué de respect alors on s'est battu, trois contre un, pas loyal mais j'm'en foutais. J'ai collé une double claque aux oreilles de mon pote pour l'étourdir, j'ai pris la tête d'un autre pour l'écraser sur mon genou… Le bruit du nez se briser j'en ai du plaisir encore aujourd'hui, le dernier m'a décoché une bonne droite dans la mâchoire, et alors ? Je lui ai mis la même, sauf que sous mon coup plusieurs de ses dents ont volées Ho Haa Haa…Il était dans les vapes le pauvre, celui au nez cassé continuait à se battre et l'effet de mon coup sur mon pote s'était estompé. Ils me sont tombés dessus, m'ont mis à terre et là… Ouais ils m'ont défoncé. Ils m'ont laissé pour mort les enfoirés, et pendant tout ce temps j'entendais la bouffonne de service rigolé… Imbécile. C’était bien cette partie, hein les gars . Un peu d'action. Beh accrochez-vous je n'ai pas terminé. Quelques jours après, les pères de tous ces gamins sont allés voir mes parents, bon mon père était par terre entrain de décuver et ma mère leur a fait les yeux doux… Elle aurait bien pu se les taper les trois sous le nez de mon père. Ces connards voulaient la permission de me donner une leçon, ma mère n'a pas dit non la garce. J'étais en train d'aider les pêcheurs à décharger leur bateau, j'm'en souviens comme si c'était hier. Ils sont arrivés, avec leurs fils, pour me détruire ni plus ni moins. J'avais encore de la chance, l'effet du cocuage dure longtemps faut croire. Un groupe de mercenaires se trouvait là, ils cherchaient une de leurs cibles enfin peu importe, ils m'avaient vu bosser toute la journée comme un forcené et ensuite la bagarre.J'avais seize ans et je devais affronter trois gars de mon âge et trois autres de quarante ans, j'allais morfler mais pas sans me battre, quitte à crever autant le faire avec les honneurs Ho Haa Haa ! Dès que je les ai vu arrivé j'ai compris pourquoi ils étaient là, alors ni une ni deux j'ai attaqué… Un direct du droit dans la face d'un des pères, un pas en arrière pour esquiver un coup de poing et je refais une avancée pour mettre un coup de pied dans la face de mon ancien ami, là un père m'a attrapé la jambe pendant qu'un autre me mettait des coups de genoux dans les côtes. Celui-ci a récolté mon front droit sur son nez, encore une fois j'ai senti l'os se casser aaaah… Si bon… Après je me souviens plus, l'un des mecs a prit une barre de fer qui traînait et m'a assommé. J'ai que des flashs où je revois ces mercenaires s'interposer pour prendre ma défense. En me réveillant j'étais dans leur chambre d'auberge, une femme de leur groupe me recousait le crâne. Une fois complètement rétablis, enfin assez pour me déplacer sans m'évanouir, ils m’accueillirent à leur table. L'un d'eux, leur chef, m'offrit un vers de saké que j'ai bu sans broncher.« Tu te bats bien pour un gamin. Mais tu aurais pu faire mieux... ». J'étais content qu'on me dise ça au départ, la seconde partie de la phrase était moins sympa, je lui avais dit que je demandais qu'à apprendre mais dans ce coin paumé ce fût dur de trouver quelqu'un avec qui apprendre, je n'étais pas stupide je savais qu'ils me parlaient pour une bonne raison, si je pouvais en tirer quelques choses j'allais pas me gêner. « Je vois. Beaucoup de choses vont dépendre de ce que tu vas répondre. Tout d'abord, ils te voulaient quoi ces mecs ? »« Rien de spécial, une histoire de fille rien d'important, rien qui méritait tout ça... ». Ils me regardaient tous, certains avec un regard amusé et d'autres plus intrigués qu'autre chose. « Une affaire de jeune hein ? Que comptes-tu faire d'eux ? ». J'avais pris un temps pour réfléchir. « J'en aurais les moyens et le temps je me vengerais ne serait-ce que pour mon honneur, mais je dois bosser toute la journée si je veux manger donc je vais sûrement laisser tomber ». Ils éclatèrent de rire sans trop que je sache pourquoi. « Imbécile de jeune, on a toujours le moyen de se venger… Peu importe, tu aimes te battre ? Tu as aimé briser le nez de ce mec ? ». Il m'avait cerné ce mec Ho Haa Haa ! « Ouais j'ai adoré ! Pourquoi vous vous êtes interposés au fait ? Vous me devez rien vous auriez pu me laisser à mon sort... » « Tu as raison, mais du coup tu nous dois quelque chose n'est-ce pas ? Ha Ha Ha… Plus sérieusement, on l'a fait pour l'honneur. Six contre un ce n'est pas loyal mais un ninja s'en sortirait facilement, six dont un armé contre un, un gamin ne pourrait pas gagner et là c'est du manque de respect alors on leur a dit de se barrer s'ils ne voulaient pas se battre contre de vrais guerriers, ils ont détalé comme des chiennes face à un chien en rûte ». Je lui devais quelque chose, il avait raison vous savez. « Dans ce cas merci, j'aimerais régler ma dette le plus rapidement possible. » « C'est bien gamin, tu as beaucoup d'attache ici ? On a perdu un membre durant notre dernière… chasse, on doit le remplacer et je pense que tu as du potentiel si tu es capable de te salir les mains. » « J'ai mes parents… Mais si vous voulez tout savoir j'suis certains que c'est ma mère qui a renseigné ces types pour me retrouver donc bon... » « Bien, alors tu acceptes de venir ? » « J'ai une dette envers vous, même avec une femme et des gosses je serais obligé de venir avec vous n'est-ce pas ? » « Ha Ha Ha exact ! Tu as des affaires à prendre ou on peut partir maintenant ? » « Partons... ». Voilà comment je me suis retrouvé avec ces personnes, des dures, des combattants aguerris… On a embarqué sur un bateau et on est partie, sans me retourner j'étais partie.

Pour commencer, sachez que j'vais pas parler beaucoup de cette période, tout simplement parce qu'il n'y a pas grand-chose à dire. J'ai appris le métier de mercenaire voilà tout. Ils m'ont formé bien sûr, j'étais qu'un gamin sans talent, habitant loin d'un village caché où j'aurais pu apprendre à maîtriser mon chakra, alors l'entraînement était dur pour moi. C'est durant un de ces entraînements que j'ai appris la vraie raison de mon sauvetage par cette bande… En réalité j'avais un chakra spécial qu'un mec qui pouvait ressentir le chakra avait détecté. C'était une aubaine pour eux d'avoir un cas comme moi dans leur groupe, une fois contrôlé je serais un atout majeur pour eux…Me contrôler… Ho Haa Haa comme si c'était possible. Ma formation a duré une année… J'ai pris une année de plus pour apprendre un peu plus le métier ensuite j'ai estimé que j'avais payé ma dette. J'avais prévu de partir, bien sûr ce n'était pas du goût de mes comparses… Pas du tout. Ces salopes avaient senti que je prévoyais de les quitter. Une nuit, une douleur que je n'avais jamais ressentie me piqua le bras gauche… En fait, pour me montrer que je n'étais rien sans eux, que je leur appartenais, leur chef m'avait… coupé le bras, ni plus ni moins. Ils m'avaient soigné juste après, mais ça m'avait bien coupé dans mes envies, j'étais jeune et influençable j'imagine. Je suis resté six mois de plus, le temps de me faire à ma nouvelle condition d'estropié. Une fois habitué je ne me suis pas contenté de partir… Je les ai massacré… Ils m'avaient tout appris, et alors ? Ils m'avaient tenu en laisse comme un chien, ils m'avaient coupé un bras bordel, j'allais pas partir comme de rien avec un petit mot sur l’oreiller leur disant « au revoir »… Il fallait marquer le coup, faire un pot de départ, fêter ça Ho Haa Haa… Enfin bref certains sont morts rapidement et d'autres… Ont souffert. Et enfin je fus libre ! Je me suis mis à mon compte et voilà……

Mes parents ? C'est vrai j'en ai pas reparlé. Une histoire tragique, ils sont mort. Mon père en avait marre que sa femme le trompe alors il l'a tué et s'est tué juste après… Voilà vous savez tout, maintenant on fait quoi les gars.… Non les mecs je parlerais pas de votre pote, il ne mérite pas d'intégrer ma formidable histoire, même s'il en fait partie. Toute façon j'ai des trucs à faire maintenant et vos cordes m'irritent la peau…*CRAC*… Ah c'est mieux comme ça, j'aime pas être entravé comme ça...*BLONG*...*BLING*… Deux de plus, hm… C'est tellement beau de voir ça… Tout ce sang sous mes pieds Ho Haa Haa !…. Hum… Encore en vie toi, plus pour longtemps, allez t'es résistant j'vais te faire une confidence… Je suis… Un… Putain… De menteur Ho Haa Haa Haa !!    


  Apparence & Caractère
 

  Physique:

D'une corpulence de brute, Atsuji est l'exemple type du combattant chevronné. Une carrure de bœuf, une taille de colosse avoisinant le mètre quatre-vingt-dix, vous le remarqueriez facilement dans une foule opaque. Un corps musclé, forgé par des années d'entraînements et de travaux manuels ne faisant qu'accroître son côté brutal… Non… Violent. Car oui la violence se lit même dans sa gestuelle. Vif et oubliant souvent de modérer sa force, ses poings la plupart du temps serrer, les sourcils froncés, la mâchoire fermée, une brute épaisse qui ne cache pas sa brutalité féroce. Car féroce il ne l'est, mais pas que… Malgré sa carrure de lutteur, il garde une grande rapidité ainsi qu'une agilité insoupçonnable pour cet énergumène.

Son visage, lui, est tout à fait atypique et pourtant relativement caractéristique d'un combattant de son calibre. D'ancienne fracture encore visible marque ce visage dure. Un nez épais ayant subit de multiples cassages, un front et des arcades sourcilières chargés de petites cicatrices, un visage de guerrier. Plus en détail, ses yeux glacialement bleutés lui donnent un air méchant, ce qu'il est, sa mâchoire carrée n'arrange rien à son côté brute de décoffrage. Sa face est remarquablement marquée par la sévérité et la dureté, seule sa bouche aux lèvres fines dérange cet aspect de sa personnalité. Arborant un continuel sourire, il semble de tout évidence heureux de vivre ou qu'importent ses raisons d'être heureux. Bouche laissant sortir une voix grave avec un ton ironique. Sa pilosité brun orangé est présente à différents endroits, ses cheveux tout d'abord, mi-longs et broussailleux lui arrivant en dessous de la nuque, recouvrant ses oreilles, dont la droite dont il manque un morceau. Ses sourcils finement dessinés au-dessus de ses yeux et enfin sa mâchoire recouverte d'une fine pellicule de poiles.

Côté vestimentaire, il porte un poncho sombre surmontant une tunique de combat légèrement plus claire bien qu'également sombre. Sa taille est maintenue par une ceinture de tissu rouge ou bleue selon ses envies. En guise de chaussure, des botes de combat lui protègent les pieds.

Mental:

C'est une personne quelque peu spéciale. Il aime la violence tout simplement. Il aime se battre, il aime donner des coups et s'en prendre, il n'est pas masochiste mais la douleur lui rappel qu'il est en vie, frapper les autres et les tuer surtout lui rappel que tout le monde est mortel et il espère rappeler à ses victimes à quel point c'est bon de vivre, il leur fait un cadeau avant de les tuer. Il a été élevé à la dure, il faut croire que c'est pour cela qu'il est lui-même si dur envers les autres. Dur… plutôt sévère, il n'aime pas la faiblesse, il aime se battre contre des hommes puissants, il préfère mener un rude combat qu'un combat facile, cela dit il aime la facilité de temps en temps. Après son gagne-pain est le meurtre alors si des fois c'est simple, autant en profiter et se faire un peu de pognon. Car il aime l'argent, il aime en avoir et il aime en dépenser, deux choses qui vont rarement de concert. De plus, il apprécie de gagner sa vie honorablement, pas en volant et selon lui tuer est un moyen respectable de gagner sa vie, le vol ne l'intéresse pas, il déteste de ça d'ailleurs, il pourrait tuer un voleur contre aucune rémunération. Il est à noter également que c'est un menteur invétéré, il ment comme il respire, sans relever de la maladie par contre, il se rend compte qu'il ment quand il le fait, c'est juste une façon pour lui de s'amuser aux dépens des autres, les faire marcher comme on dit. Il est par ailleurs ironique et blague sans arrêt, surtout quand il combat… Il trouve la mort par ailleurs très drôle.


  Détails
 

  -Il porte un avant-bras de marionnette à la place de son avant-bras gauche rapporter lors d'un voyage à Suna
- Il utilise un parapluie de combat en métal rapporter lors d'un voyage à Ame
- Pacte avec les porcs-épics


  ©️ Never-Utopia
 


Dernière édition par Yoruame Atsuji le Jeu 14 Aoû - 14:35, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Senju Fûmarama
avatar
Messages : 13
Ryôs : 1220
Date d'inscription : 11/08/2014

Fiche Ninja
Nindô: Restaurer l'harmonie de l'alliance Shinobi
Statut: Célibataire
MessageSujet: Re: Le successeur de... Personne (terminée)   Mer 13 Aoû - 18:04
juste signaler que j'ai terminé Smile
(mauvaise description mais je déteste cette partie de la présentation. Les affinités seront ajoutées dans la FT, ça change rien à la lecture de la prez pour le moment)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
PNJConteur de Légendes
Ôtsutsuki Hamura
avatar
Messages : 26
Ryôs : 1218
Date d'inscription : 12/08/2014
MessageSujet: Re: Le successeur de... Personne (terminée)   Sam 16 Aoû - 14:00
Bienvenu officiellement à toi o/

Une longue fiche, mais agréable à lire. Je ne vois rien de bien gênant dans le personnage ça me semble pas mal :3

Validé o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le successeur de... Personne (terminée)   
Revenir en haut Aller en bas
 

Le successeur de... Personne (terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Successeur du Désire Z ?
» Euh... ça étonne personne ? [solo, capture, terminé]
» "Ne dépendre de personne" : Amitié ?
» comment découper un objet ou une personne avec gimp 2 svp?
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Jiyuu :: 
Introduction
 :: v1-2 :: Anciens
-