Partagez | 
 

 Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Invité
MessageSujet: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Lun 4 Aoû - 12:14

 
 


 


  Keidan
 

 
 
  Age : [16 ans]
  Village d'origine : [Kiri]
  Famille : [Inconnu]
  Grade : [Jônin / épéiste légendaire]
  Affinité : [Suiton / Katon / Futton]
  Passions : [Tuer et faire souffrir]
  Nindô : [Devenir le démon de cette époque]
 


 


  Histoire
 

 

Chapitre 1: Un Démon fait son entrée

Il est difficile de retracer le passé de Keidan, en particulier son enfance. Peu de personnes connaissent la date de naissance du shinobi et le fait que celui-ci soit un orphelin n'aide pas à en savoir davantage. Celui-ci a été adopté  durant une période sombre du pays par un ninja qui vouait un culte  sans faille aux sept épéistes. Voyant en l'enfant la réincarnation du leader de ce groupe, le prêtre l'élevait dans le but d'en faire un fervent membre de celle-ci. Très rapidement l'orphelin se vouait corps et âme à son nouveau objectif, priant jour après jours pour sa gloire. On lui apprenait les préceptes du kenjutsu et du carnage et lui faisait subir diverses expériences corporelles qui allaient le marquer à vie. L'enfant si doux et calme au départ devenait de plus en plus violent et assoiffé de sang et d'une manière inexpliquée semblait développer une capacité de résistance à toute épreuve.

En parallèle à cela Keidan continuait de faire des progrès au sein de l'académie ninja et passait rapidement au rang de genin. Les anciens voyaient en lui un véritable génie de cette génération, une arme qui un jour deviendrait assez puissante pour s'attaquer à un pays sans l'aide de personne. Il restait encore du chemin à parcourir pour réussir à un tel résultat et le démon qui sommeillait en lui ne semblait pas encore prêt à faire son apparition. Le chakra du genin devenait plus sombre et froid à chaque retour de mission et peu à peu il devenait de moins en moins sociable. Son nouveau maître semblait montrer quelques difficultés à le faire obéir, la soif de sang du jeune kiri-jin était plus forte que tout le reste. Il faisait preuve d'une arrogance étonnante et d'un manque de respect proche de la provocation. Cette folie allait jusqu'à le pousser à tuer un membre de son unité lors d'un entraînement, une offrande pour l'esprit des épéistes selon lui.

Puis un jour venait le jour de l'examen des chûnins, trois épreuves dans lesquelles les jeunes shinobis n'avaient aucune limite. Son senseï avait essayé de l'empêcher d'y participer, mais les dirigeants voyaient les choses d'une toute autre façon et obligeait le jûnin à inscrire son élève. Accompagné de deux autres genins le nouveau trio entrait dans l'arène avec comme chef d'équipe Keidan, la première étape avait été d'une simplicité enfantine pour le trio de Kiri no kuni. Malgré la pression mentale qu'essayaient de leur infliger les formateurs de l'examen, ils étaient restés de marbre et acceptés pour la deuxième étape. Cette étape allait changer à tout jamais le village de Kiri no kuni et le regard des gens envers Keidan le démon. Une épreuve basé sur le survival comme on dit, une sorte de mission dans laquelle il fallait récupérer un parchemin. Il y avait deux sortes de groupes, le premier groupe était composé d'équipes possédant le rouleau et le deuxième d'équipes ne possédant pas de rouleaux.

L'objectif était simple comme bonjour, traquer et combattre un groupe adverse afin de récupérer un rouleau et le garder en sécurité durant trois jours dans un milieu hostile à l'homme. Tout se passait bien pour le trio qui rapidement retrouvait un groupe adverse et réussissait à lui subtiliser le rouleau sans trop de dégâts. Le trio n'avait plus qu'à se cacher et attendre la fin de l'examen, mais cela était sans penser au leader du groupe qui tout affichant un sourire des plus sournois avait massacré les trois adversaires ainsi que ses compagnons. Ils n'étaient plus d'aucune utilité pour lui et n'était pas digne de vivre avait-il proclamé devant la caméra, un vent de terreur se propageait chez les jônins qui possédaient encore des élèves dans l'épreuve. Qui était ce gamin à moitié fou et qu'allait-il faire désormais ? Tant de questions qui restaient pour eux un vrai mystère.

Au bout du deuxième jour le genin de la brume sanglante avait tué la moitié des participants et échappé à la mort une dizaine de fois, plus rien ne semblait pouvoir l'arrêter tandis que les dirigeants refusaient de stopper l'examen. L'apparition du démon ne faisait pourtant que lors du dernier affrontement de celui-ci, il ne restait plus qu'une seule équipe face à lui et moins d'une journée d'examen. Les trois ninjas de kiri no kuni espéraient le retenir jusqu'à la fin de l'examen pour réussir à s'en sortir vivant et de son côté le jeune tueur imaginait mille façons de les éliminer dignement. Un combat haletant qui durait plus de quatre heures et qui se terminait par un véritable massacre comme jamais on en avait vu. Le genin avait tranché les membres de ses adversaires encore en vie et arraché la jugulaire de leur chef d'équipe avec ses dents. Il avait ensuite attendu la fin de l'examen paisiblement tout en regardant mourir ses ennemis dans d'atroces souffrances.


Chapitre 2: Quand deux tueurs se rencontrent !

Keidan étant le seul survivant il devenait le seul genin de sa promo à être promu Chûnin et cela malgré les plaintes de nombreux shinobis qui demandaient la peine de mort pour Keidan. Un tel démon ne pouvait être laissé dans la nature, il représentait un danger bien trop grand pour les autres. Malgré cela les dirigeants de Kiri no kuni étaient fiers de lui et continuaient de croire en son avenir. Ils n'étaient pas les seuls à croire au potentiel de ce jeune démon, un épéiste légendaire fraîchement nommé avait été impressionné. Il désirait prendre le garçon sous son aile et en faire son unique élève pour l'aider à développer cette formidable folie meurtrière. En le faisant  entrer dans les ordres l'épéiste espérait pouvoir  prendre m'emprise de son esprit et en faire son arme. Un atout de plus pour celui que l'on nommé déjà le tueur de démon, il avait à plusieurs reprises fait fuir sanbi des portes du village par le passé.

Il était donc le mieux placé pour former et garder sous contrôle le jeune chûnin le plus longtemps possible. Le Mizukage voyait là une façon de garder les deux démons à l'oeil et aussi de faire progresser son nouveau poulain rapidement. Les façons de faire du Kage n'étaient pas appréciés de tous et le moindre allié supplémentaire était pour lui une chance de garder le pouvoir  plus longtemps. Pour sceller le nouveau pacte du duo de tueur, l'épéiste lui demandait de tuer son ancien maître. Ce qui ne faisait que réjouir le démon qui sans attendre courait chercher celui qui lui avait tout appris dans le passé. Se dressant seul face à lui avec simplement deux sabres et sa folie meurtrière, le Chûnin se lançait dans un combat à mort. Les deux hommes attendaient ce jour depuis longtemps, le maître voulait venger son disciple et le chûnin voulait envoyer pourrir son senseï aux côtés de ses élèves.

Les deux ennemis s'étaient affrontés avec une rage presque animal, déformant une bonne partie du lieu où le combat se déroulait. La différence de niveau était pourtant là et le jûnin n'en démordait pas. Sans même retenir ses coups il poussait son ancien élève dans ses dernières limites avant de venir lui transpercer la poitrine. La lame transperçait le corps de Keidan qui ressentait peu à peu la douleur l'envahir, il sentait la douleur et le plaisir se mêler en lui. Tombant au sol on le laissait pour mort, le jûnnin avait rangé son arme tout en tournant le dos à sa victime. Tout le monde croyait que Keidan venait de lâcher son dernier soupir,  mais ce dernier se relevait d'un coup tout en retirant la lame de  son thorax. Fonçant droit sur son adversaire, le fanatique criait le nom de son senseï tout en venant trancher la tête du jûnin. Les spectateurs restaient silencieux tout en se demandant comment il faisait pour tenir debout, lui qui devait être mort semblait réellement protégé par les dieux.

C'est de cette façon que Keidan s'était rendu compte que les préceptes de son père adoptif fonctionnaient bel et bien, il en était le premier étonné et fier en même temps. Bien qu'il ignorait encore le fonctionnement de tout cela, il avait hâte d'en apprendre davantage pour devenir réellement le démon de cette génération. Malheureusement cela n'allait pas se faire tout de suite, une technique si puissante n'était pas adapté à un chûnin et devrait donc se contenter de son début en tant qu'apprenti épéiste. L'épéiste légendaire apprenait rapidement la nouvelle et couvrait le crime avec un rapport de trahison sur le dos du jûnin. Salissant ainsi la mémoire du défunt pour protéger son nouveau protégé, telles étaient les méthodes  peu orthodoxe des épéistes légendaires. Se fichant totalement des sentiments de sa famille et de ses amis, le bretteur était un solitaire n'éprouvant aucunes émotions humaines.

En quelques semaines  seulement il apprenait à son disciple les bases du kenjutsu de kiri no kuni et quelques techniques bien à lui. Puis l'apprentissage se faisait  via le suiton, des techniques liées au sabre et au requin dont il offrait le pacte d'invocation à Keidan le démon. Il en faisait son héritier personnel, voyant en lui un futur épéiste capable de faire trembler les autres pays. Son objectif était lié à celui du Mizukage qui désirait en faire une arme de qualité supérieur, un monstre semant carnage et mort sur son passage en cas de conflit. Obligeant le chûnin a  réaliser des missions toujours plus dangereuses et importantes dans le but de le promouvoir au rang de jûnin avant sa majorité. Il était à leurs yeux un génie comme on en voyait rarement et il était de leur devoir de l'aider à progresser encore et encore jusqu'à ce qu'il devienne un pilier pour ce village.

Chapitre 3: La naissance d'un épéiste immortel !

Les années passaient et le chûnin maintenant âgé de quatorze ans ne rêvait plus que d'une seule chose, récupérer le sabre de son maître et devenir un épéiste légendaire. Il se fichait pas mal de comment il y parviendrait et même du fait que cet homme lui est tout apprit. Il voulait quelque chose et allait l'obtenir d'une façon ou d'une autre, pour y parvenir le plus légalement possible il se tournait donc vers son Mizukage. Ensemble les deux hommes se sentaient proches, comme s'ils étaient de la même famille. Inspirant tout deux à la destruction et au carnage, le kage acceptait de l'aider en lui confiant un test ultime. S'il réussissait à vaincre l'épéiste et récupérer l'épée alors il  serait promu au rang d'épéiste légendaire et jûnin par la même occasion. Une offre alléchante que le démon ne pouvait refuser, bien qu'il sache que cela lui serait difficile. Son adversaire serait un épéiste de première catégorie capable de mettre à terre le plus puissant des jinchurikis de notre époque.

Sa folie n'ayant de limite que sa soif de sang, Keidan acceptait tout en disparaissant du bureau de son véritable mentor. Il souriait sournoisement en voyant avec quelle facilité il arrivait à manipuler l'esprit de son supérieur, il ne le respectait pas plus qu'un autre et pour dire vrai il se fichait totalement du sort de Kiri no kuni. Si un jour on venait à l'interdire de tuer comme il le souhaite il ne faisait aucun doute que le jeune shinobi déserterait sans regarder derrière lui. Une calamité ambulante, voilà ce qu'était en réalité ce fanatique du carnage. Il ne respectait rien ni personne depuis son enfance et cela ne semblait pas prêt de changer. Enfermé chez lui le monstre prévoyait son coup en préparant ses armes et ses techniques du mieux qu'il le pouvait avant de définir le jour et l'endroit pour leur affrontement.

Keidan avait dans sa poche un atout qu'il n'avait encore jamais dévoilé, une affinité combinée qu'il gardait dans sa manche depuis le départ. Il avait appris cette technique seul chez lui et en avait fait une spécialité. Le jour du combat était venu pour le chûnin et son maître épéiste, ils étaient seuls dans une vallée lointaine. Autour d'eux se dressait un champ de cadavre qui ne semblait pas déranger les deux kiri-jins qui se dressaient l'un en face de l'autre. Ils savaient tout les deux que ce jour finirait par arriver et tout en souriant l'épéiste posait l'épée légendaire sur le côté. Telle était la règle chez eux depuis le départ, un combat avec leurs propres techniques pour décider qui mériterait réellement de garder l'arme. Sans se faire prier les deux hommes fonçaient l'un vers l'autre sans la moindre crainte dans le regard, un combat de monstres au milieu d'un champ de morts.

Les coups allaient et venaient que se soit les katanas, les kunais ou les shurikens, tout y passait. L'épéiste était fort et avait l'avantage de l'expérience et de la puissance, Keidan lui possédait l'agilité et la puissance de la jeunesse. Un combat serré et et sanguinaire était en train de se dérouler, les attaques suiton s'enchaînaient sans pour autant donner l'avantage à un des deux. Keidan était alors obligé d'utiliser le katon pour former une fumée  épaisse et se dissimuler le temps de trouver un moyen plus efficace pour tuer son adversaire. Au bout de quelques minutes le chûnin sortait de sa cachette et plongeait dans l'eau pour obliger son adversaire à le suivre. Une fois assez profond dans l'eau Keidan faisait apparaître un nuage acide au sein de l'eau qui venait doucement faire fondre la peau de l'épéiste. Une façon atroce de mourir aux yeux de tous, mais une façon admirable et efficace pour les gens comme Keidan.

Une légende venait de mourir et une autre de naître, le nouvel épéiste prenait pour la première fois Same Hada dans ses mains. Il sentait son chakra entrer en contact avec celui de l'épée, l'arme était en train de l'identifier comme nouveau propriétaire. Une fois arrivé au village les gens regardaient le nouveau bretteur traverser la rue,il savaient tous comment il avait récupéré l'épée. Sans preuves ils ne pouvaient rien faire et la version officielle devenait alors tout autre, Keidan et son maître étaient tombés dans une embuscade et l'épéiste était mort au combat. Le Chûnin avait alors sauvé l'épée des griffes de l'ennemi et vengé son maître, il obtenait alors le grade de jûnin pour son acte héroïque. Aujourd'hui encore les autres shinobis du village se méfient de lui et très peu d'entre eux acceptent de partir en mission avec lui.




  Apparence & Caractère
 

 

Analyse psychologique de Keidan. Enregistrement numéro quarante-six, première vidéo après l'examen jônin. La salle est minuscule et terne, Keidan est seul sur une chaise avec les deux mains posées sur la table devant lui. Il entend des bruit de pas et des gens qui disputent, ils ne sont pas loin et parle de lui il en est sûr. Grâce à ses talents sensoriels il peut les reconnaître sans difficulté, le médecin est un psychologue qui était présent à l'examen. Keidan l'avait déjà rencontré et ne lui faisait guère confiance, il cherchait à l'obliger à penser comme eux pour finir par se sacrifier pour le village. Le deuxième homme est son ancien senseï, il est inquiet depuis des années, le tempérament plutôt solitaire et cruel du jônin en est la première cause. Le médecin rentre, s'installe et met en route le lecteur tout en posant la première question à son patient.

"Quel est votre objectif Keidan ? Quel est votre rêve ou votre ambition en ce monde ?"

Je n'ai qu'un seul et unique but depuis mes débuts à l'académie de notre village, je me suis renseigné sur les préceptes du premier épéiste légendaire durant des années. J'en suis venu à une interprétation qui est que cette légende nous a transmit l'immortalité pour créer un monde parfait grâce au carnage et ainsi instaurer une véritable paix. Je veux croire en cela et créer moi aussi un lien avec le reste du monde et mettre fin à votre système sanguinaire qui n'est pour moi qu'une expansion de la guerre. Mon rêve serait de voir notre monde comme il était avant l'apparition des clans et des conflits, voir  pour une fois un monde où nous n'aurons plus besoin du ninjutsu,ni des shinobis pour vivre simplement. Mon ambition est donc simple à deviner il me semble, je veux créer ce monde qu'importe les méthodes que je devrais utiliser. Certains cherchent la guerre, la puissance, la richesse, moi je veux simplement changer votre vision du monde !

"Bien... Je ressens chez vous comme une méprise de notre système, alors je me demande si nous pouvons vous faire confiance"

J’éprouve une certaine méprise envers notre système en effet, mais je cherche seulement à l'améliorer et même si je dois semer encore plus de morts et de violence. C'est parce que je méprise des choses que ma volonté est plus forte que celle des autres, je veux réellement faire bouger les choses. Plutôt qu'un ennemi potentiel je pense que cela fait de moi un atout majeur pour lutter contre ceux qui cherchent à provoquer un nouveau conflit. Il serait plus ingénieux de garder un oeil sur ceux qui semblent insensibles à toute cette violence et tuerie qui nous entoure vous ne trouvez pas ? Comment être sûr qu'ils ne sont pas de mèches avec notre ennemi ou qu'un jour ils ne feront pas la même chose. Je suis sûrement une des rares personnes à ne pas convoiter le poste de kage ou de jinchuriki dans nos services et je dois vous dire que j'en suis fier.

"Dites m'en plus sur la cruauté dont vous faites part en mission, selon les rapports vous auriez des méthodes discutables..."

Ma cruauté... Vous y allez un peu fort je trouve, je m'efforce d'agir pour le bien de la mission que l'on me confie. Je suis simplement les règles  de notre village et comme il est écrit le bien de la mission passe avant tout le reste. Alors oui j'ai abandonné et sacrifié des membres de mon unité, mais cela était dans un seul but qui n'était autre que la réussite de la tâche que l'on m'avait confié. Pour les méthodes discutables vous parlez sûrement de la fois où j'ai été forcé de trancher les membres d'un déserteur je suppose. Celui-ci était dangereux et risquait de nous échapper à la première occasion, j'ai donc pris les mesures nécessaires pour assurer notre réussite. Au dernière nouvelle il vous a été livré vivant comme prévu, rien ne disait que nous devions le ramener entier auprès du conseil...

"Espérons que cela n'était qu'une exception alors. Vous semblez peu sociabilisé selon votre senseï, pourriez-vous en donner la raison ?"

La raison première qui fait que je ne suis pas très sociable comme vous le référez, c'est tout simplement pour ne pas m'attacher aux autres et faire les bons choix en mission. Je prendrai simplement l'exemple de Sakumo Hatake, tout ce qu'il a gagné c'est l'exclusion et la mort. Je ne suis pas comme lui et je me fiche totalement d'avoir des amis, je vis uniquement pour atteindre mon objectif. Lorsque j'y serais parvenu alors l'humanité toute entière aura le temps de faire connaissance avec son voisin, en attendant il faut bien sacrifier quelques traits de notre existence pour y parvenir rapidement. Ma vie sociale n'est peut-être pas la plus exemplaire je vous l'accorde Sempaï, mais je ne pense pas avoir manqué de respect à qui que se soit. Je pense seulement que mon maître n'arrive pas à digérer que j'ai laissé son ancien élève mourir lors d'un examen.

"J'ai tout ce qu'il me faut pour le moment, vous pouvez disposer Keidan"

Les deux shinobis se levaient en même temps et se saluaient avant de prendre la direction de la sortie, Keidan observait le dossier que le médecin gardait sous le bras. Il savait que celui-ci allait le transmettre au kage dans peu de temps et que selon son jugement, il le convoquerait ou non pour en discuter une fois encore. Il portait un peu trop l'attention sur lui en ce moment et cela ne lui plaisait pas, le ninja n'aime guère être le sujet d'attention principal. Tout en se dirigeant vers la rue principal du village il jetait un oeil sur son ancien maître qui le regardait avec une haine au fond des yeux. Le même regard que les gens portent aux jinchurikis depuis la nuit des temps, il le voyait comme un monstre  depuis le premier  jour. Il se demandait si un jour il essayerait de lui ôter la vie, histoire de venger la mort de son petit préféré.

Physique:

Dossier numéro quatre mille deux-cent-vingt-trois, Keidan nom de code le descendant de Jashin. Physiologie complète de l'agent travaillant pour les dirigeants de Kiri no kuni. Le jeune agent mesure exactement cent-soixante-neuf centimètres pour une masse pondéral de cinquante et un kilogrammes. On peut dire que le shinobi est donc dans les normes selon son âge et son poste, ce qui malheureusement ne vous aidera pas à le reconnaître. Comme la totalité des membres de son clan d'origine, Keidan a les cheveux noir tirant vers la couleur des ténèbres. Ses cheveux mi-longs retombent légèrement sur son visage et sont constamment en bataille, les temps changent les modes aussi il faut bien l'admettre. Il laisse ainsi apparaître un premier détail très utile pour le repérer, deux boules d'oreilles en forme de cercle. La première est assez voyante, tandis que la deuxième plus petite demande de se rapprocher à une distance de courte portée pour réussir à la distinguer.

Rassurez-vous il y a d'autres détails qui nous permettent de repérer l'individu un peu plus facilement si jamais vous veniez à le prendre en chasse. Sur son visage on peut apercevoir un sceau de couleur beige partant de son oeil jusqu'à sa joue et cela des deux côtés du visage. Il s'agit d'un sceau datant de bien avant la création des villages, un symbole de courage et de combativité que l'on posait sur les shinobis revenant vainqueur d'un combat difficile. La sceau beige met en valeur la couleur légèrement vert de ses yeux, lui donnant un air de serpent comme il aime le dire aux demoiselles à qui il n'est pas rare qu'il fasse la court. En dépit de cela il est rare de voir le descendant de ce clan sourire ou faire l'idiot comme la plupart des autres ninjas de son âge. Il reste inlassablement impassible et concentré sur ses objectifs et missions que l'on lui a confié.

Autour de son cou se trouve une écharpe bleu clair qu'il ne quitte jamais et sur laquelle on peut distinctement observer la plaque de métal gravé du symbole de son village. Il s'agit en réalité du bandeau frontal que l'on lui a donné lors de son examen de genin, il ne l'a jamais quitté ou même abîmé depuis ce jour. Un trophée plus qu'un souvenir, il s'agit là du seul objet auquel le ninja semble être attaché sans vraiment que l'on sache pourquoi à vrai dire. Dans son dos on ne peux pas rater les deux katanas finement aiguisés qu'il traîne partout avec lui, cadeau de son maître lors de son passage au grade de chuunin. Ils sont dans son culte depuis des générations et le symbole de kiri no kuni est inscrit sur le pommeau de chaque katana. Attention à vous si vous veniez à tenter une approche par la force, l'adolescent s'avère être un épéiste redoutable et un fin stratège qui aime trancher les membres de ses proies.

Son style vestimentaire est fidèle au caractère de ce garçon prometteur, sombre et toujours autrement que celui des autres. Keidan porte une espèce de manteau beige foncé avec quelques rayures bleu clair au niveau des manches et de la fermeture, elle lui est très utile pour dissimuler les deux lames lors de ses voyages et infiltrations. Les fourreaux de ses deux armes sont en réalité attachés sous la veste, s'entrecroisant au niveau de son torse. Sous son attirail l'adolescent porte un t-shirt à manches courtes de couleur clair, associé avec un autre t-shirt à manches longues en tissu tressé comme les premiers shinobis de Kiri no kuni. Sur ses mains il n'est pas rare de voir apparaître une paire de gants bleu, il ne les porte pas continuellement pour dire vrai. Il a pour habitude de les mettre uniquement lorsqu'il sort du village pour une mission ou pour ses entraînements, il évite ainsi de laisser la moindre trace de combat ou de sang sur ses mains.

Au niveau de sa taille Keidan porte une ceinture bleu foncé avec deux poches où il dépose kunais, rouleaux, parchemins,etc. Son pantalon noir est aussi banal que celui des autres shinobis du village de la brume à un détail près, une bande grise circulaire au niveau des cheville. Une petite chaîne dépasse de la poche gauche au bout de laquelle vous pourrez admirer le symbole de la tour des épéistes légendaires, car aussi surprenant que cela puisse paraître Keidan est croyant. Il enroule ses chevilles et tibias avec des bandages après avoir enfilé son pantalon, c'est sa touche personnelle qui lui permet de laisser apparaître davantage les chaussures montantes qu'il porte. S'il y a bien une chose réglementaire dans la tenue du shinobi c'est bien ses chaussures, en vérité il n'a pas encore trouvé un moyen de les modifier à son goût. Cela viendra avec le temps ne vous en faites pas pour ça.




  Détails
 

  Rajoutez ici ce que vous voulez, des détails à mettre en évidence ou des précisions, des informations etc. Ou si vous ne voulez rien mettre alors retirez simplement cette catégorie.

  © Never-Utopia
 


Dernière édition par Keidan le Mer 6 Aoû - 14:23, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Mer 6 Aoû - 10:00
Up pour prévenir que je suis toujours en attente de ma validation
Revenir en haut Aller en bas
FondateurDieu Shinobi
Rikudo Sennin
avatar
Messages : 120
Ryôs : 1820
Date d'inscription : 30/04/2013

Fiche Ninja
Nindô: Instaurer la paix
Statut:
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Mer 6 Aoû - 12:59
Bonjour et bienvenue Smile

Désolé du retard ^^'

Tout m'a l'air bon dans la fiche et tout est bien amené avec logique.

Juste deux détails empêchent ta validation :
- Kiri est renfermé sur lui-même donc ne fait pas d'examen avec d'autres villages. A la limite il peut y avoir Shimogakure ou le village caché des sources chaudes qui sont les plus proche de kiri mais aucun autre.

- l'immortalité. D'où ça sort ? Tu n'expliques pas du tout comment il a pu avoir ça, ce que c'est, ses limites, etc.

Voilà, corrige ces deux points et ce sera tout bon jeune fou Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Mer 6 Aoû - 13:54
L'immortalité était à l'origine dû à ma demande de la capacité liée à jashin que j'ai ensuite modifié, je pensai avoir tout enlevé. Simple détails oublié au passage.

Je vais modifier le nom de suna par un autre plus approprié dans ce cas.
Revenir en haut Aller en bas
Surnom Kagami
Uchiha Kagami
avatar
Messages : 134
Ryôs : 1818
Date d'inscription : 09/05/2013

Fiche Ninja
Nindô: Protéger le clan
Statut: Célibataire
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Mer 6 Aoû - 14:14
Il reste des traces de l'immortalité pourtant comme :

"devrait donc se contenter de son début d'immortalité" ou "Sa folie n'ayant de limite que son immortalité" Wink

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Mer 6 Aoû - 14:24
Voilà désolé pour l'attente
Revenir en haut Aller en bas
FondateurDieu Shinobi
Rikudo Sennin
avatar
Messages : 120
Ryôs : 1820
Date d'inscription : 30/04/2013

Fiche Ninja
Nindô: Instaurer la paix
Statut:
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   Mer 6 Aoû - 15:15
Donc je valide Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]   
Revenir en haut Aller en bas
 

Keidan l'épéiste légendaire ! [ Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [3500] Tempête du chaos ( Bataille légendaire )
» [CASTLE] Si Loin de Toi (terminée)
» Offre terminée.
» Les cycles ou séries que vous avez terminé
» Le grand, l'immense, le légendaire KIRK LAZARUS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto Jiyuu :: 
Introduction
 :: v1-2 :: Anciens
-